Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte                              du dimanche 09 octobre 2016

La résurrection

 

 

J’ai été récemment très touché par les pleurs de ma petite fille Flavie qui me posait des questions sur après notre mort tout en pleurant. J’ai donc répondu à toutes ses questions et je me suis dit que c’était le genre de réponses que je pouvais développer en une prédication.

Comme l'apôtre Jean l'a écrit: "Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsqu'il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est" (1 Jn 3:2).

Tout d’abord après notre mort tant que Jésus n’est pas revenu il y a la séparation de l'âme et du corps. Notre corps (endormi) s'en ira dans la tombe et notre esprit, lui, rejoindra le Seigneur. Cette séparation a lieu jusqu'à la résurrection: (Jn 5:28-29). "L'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement"

L'âme des croyants qui sont morts est dès à présent au ciel. Mais un jour, leur corps ressuscitera et se joindra à leur esprit, et ils pourront jouir alors de la perfection éternelle de l'âme et du corps.

Mais quelle est l'exacte signification de ces paroles? Cela veut-il dire que nous recevrons un corps tout neuf? Ressemblera-t-il à notre corps actuel? Aurons-nous la même apparence qu'aujourd'hui?

Il convient de remarquer que le corps qui ressuscitera sera notre corps terrestre, à la différence près qu'il sera glorifié.

Lors de la résurrection, notre corps aura la même qualité que le corps glorifié de Christ. Car "nous savons que, lorsqu'il paraîtra, nous serons semblables à lui" (1 Jn 3:2).

Le corps de Jésus ressuscité était le même corps que celui qu'il possédait auparavant, il ne s'agissait aucunement d'un corps nouveau.

Après sa résurrection, la tombe était vide. Le corps lui-même était ressuscité – il s'agissait du même corps, à la différence qu'il était maintenant glorifié.

Les blessures que Jésus avait reçues lors de sa crucifixion étaient toujours visibles. Les gens pouvaient le toucher et son corps était d'une nature bien concrète.

Il a passé un certain temps à converser avec les disciples sur la route d'Emmaüs et à aucun moment son humanité ne fut remise en question. Il a mangé avec ses amis une nourriture terrestre réelle.

Pourtant, son corps avait également des caractéristiques qui ne sont pas de ce monde. Il pouvait ainsi traverser des murs, il pouvait soudainement faire son apparition; son corps lui permettait une liberté de mouvement totale, au point qu'il pouvait même s'élever directement au ciel dans sa dimension corporelle.

Nos corps seront semblables à celui de Jésus. Paul écrit que le Seigneur "transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire" (Ph 3:21). Notre corps sera un corps réel, physique, mais ce sera un corps rendu parfait et glorifié.

Cette doctrine de la résurrection corporelle est absolument essentielle au message chrétien. En 1 Corinthiens 15, qui est le passage clé sur ce sujet, Paul reprend sévèrement tous ceux qui douteraient ou qui remettraient en cause cette réalité: vv. 35-36) "Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils et avec quel corps viennent-ils? Paul répondra Insensé!". Cette doctrine revêt une importance capitale. La rejeter reviendrait à renier le fondement du christianisme: "Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés" (vv. 16-17).

Nous serons toujours nous-mêmes, mais nous serons parfaits.

Paul dit: à la suite vv. 40-44 "Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile". : "Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible, il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps naturel, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps naturel, il y a aussi un corps spirituel".

Tout ce que nous venons de dire nous conduit à penser qu'au ciel nous aurons de vrais corps qui seront parfaits pour toujours. Jamais malade, plus victime de blessures, d'allergies ou de maladie quelconque. Rien de tout ceci n'existera au ciel. Il n'y régnera que la perfection, absolue et impérissable.

Nous serons également dotés de capacités insoupçonnables au ciel de la même manière que le corps ressuscité de Christ pouvait disparaître et apparaître dans un autre lieu à volonté nous serons semblables à Christ. Paul poursuit au v 45-48) "C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est naturel; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes."

Dans ce passage, Paul compare deux familles. Adam est notre père selon la chair, ce qui signifie qu'il est à l'origine de la race humaine. Christ, lui, est notre chef spirituel et le premier de la race de la rédemption.

Comme nos corps terrestres descendent d'Adam et que nous sommes donc à son image, ainsi en sera-t-il au ciel, où nous serons transformés à l'image de Jésus-Christ qui est incorruptible, puissant, spirituel, glorifié et éternel.

Je répondais à ma fille que le corps ressuscité de Jésus-Christ donne la meilleure illustration de ce que nous serons nous-mêmes au ciel.

Comme lui, nous pourrons manger, bien que cela ne soit pas nécessaire. Nous pourrons nous déplacer à volonté à travers l'espace et la matière.

Ce sera également un corps d'une splendeur éclatante. Le corps glorifié de Christ est décrit comme ayant l'éclat du soleil à son zénith (Ap 1:16). Déjà dans l'Ancien Testament, Da 12:3. notre corps glorifié est comparé à l'éclat de la lune et des étoiles: "Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité"

Flavie me disait en larmes PAPA Nous Reconnaîtrons-nous au ciel? Conserverons-nous des liens de famille et d'amitié? Ces questions qu’elle me posait étaient le sujet de son inquiétude.

"Nous reconnaîtrons-nous au ciel?" est certainement la question la plus fréquemment posée au sujet du ciel. La réponse est oui. Nous serons toujours ce que nous sommes maintenant, hormis le fait que nous serons libérés de nos fautes et de nos infirmités. L'Ecriture dans son ensemble tend à confirmer ce point de vue.

En 2 Samuel 12.23, alors que l'enfant nouveau né de David mourut, David dit avec confiance: "J'irai vers lui, mais il ne reviendra pas vers moi. De toute évidence, David s'attendait à revoir l'enfant.

Le Nouveau Testament indique avec plus de clarté que nos identités demeureront inchangées. Alors qu'il partageait la Pâque avec ses disciples, Jésus dit: "Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous; car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu". Christ a donc fait la promesse que lui et ses disciples boiraient de nouveau du fruit de la vigne au ciel.

En Mt 8:11, Jésus fait une promesse identique encore plus précise: "Je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux".

Tous les rachetés conserveront leur identité pour toujours, mais sous une forme parfaite. Nous pourrons avoir une relation fraternelle avec  Noé, Abraham, Jacob, Moïse, Paul.

N'oublions pas que Moïse et Elie sont apparus aux côtés de Christ sur la Montagne de la Transfiguration. Bien qu'ils nous aient quittés depuis des siècles, leur identité était demeurée inchangée.

De plus, Pierre, Jacques et Jean les ont, reconnus ce qui implique que nous serons capables de reconnaître des gens que nous n'avons jamais rencontrés auparavant. Pour qu'une telle chose soit possible, il nous faut conserver nos identités respectives et non pas nous transformer en des êtres génériques.

Une indication supplémentaire sur le sujet se trouve dans les paroles que le Seigneur adressait aux Juifs non croyants en Luc 13:28; Il leur parlait là du jugement éternel: « Là seront les pleurs et les grincements de dents, quand vous verrez Abraham et Isaac et Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, mais tandis que vous-même vous en serez exclu» il y a donc une pleine reconnaissance dans le ciel.

Lorsque les Sadducéens ont essayé de piéger Jésus concernant la résurrection, Jésus a cité Exode 3:6: "Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob." Il a ajouté: "Dieu n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants".

 Le sens évident de ses paroles était qu'Abraham, Isaac et Jacob étaient toujours vivants et que Dieu continuait à être leur Dieu. Par ailleurs, les paroles de Jésus au sujet de Lazare et de l'homme riche montrent clairement que les deux hommes ont conservé leur identité bien que Lazare soit au ciel et l'homme riche en enfer.

Une autre question de ma fille: "Serai-je réuni avec vous au ciel?" La réponse à cette question inclut tout ce que nous avons déjà dit, et c’est: oui. Nous serons réunis non seulement avec nos familles et avec ceux que nous aimons, mais également avec le peuple de Dieu de tous les temps. Au ciel, nous ne serons plus qu'une seule grande famille et nous passerons l'éternité dans la richesse de cette communion sans fin.

Le théologien Hodge a écrit tiré du livre de la théologie évangélique:

Le ciel, en tant que demeure éternelle de l'Homme divin et de tous les rachetés de la race humaine, doit nécessairement être à la mesure de l'homme dans sa structure, ses conditions de vie et ses activités. Ses joies et ses occupations doivent toutes être d'une nature rationnelle, morale, émotionnelle, volontaire et active. Le ciel permettra l'exercice de toutes les facultés humaines, la satisfaction de tous les goûts, le développement de tous les talents et de tous les dons, la réalisation de tous les idéaux. La raison, la curiosité intellectuelle, l'imagination, les goûts esthétiques, les saintes affections, les affinités sociales, les inépuisables ressources de force et de puissance inhérents à l'âme humaine trouveront tous au ciel le moyen de s'exprimer et de se développer avec bonheur.

C'est un lieu unique, préparé tout spécialement pour nous afin que nous habitions ensemble pour toute l'éternité, et que nous soyons dans la présence de Dieu pour toujours.

Une autre question qui revient souvent est: "Serai-je marié à la même personne au ciel?" La plupart des gens se disent: "Je ne veux pas perdre ma relation avec ma femme; je ne peux pas imaginer être au ciel et ne pas être marié avec elle." en ce qui concerne le mariage Paul nous dit: (1 Corinthiens 7:29-31) "Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court; que désormais ceux qui ont une femme soient comme n'en ayant pas, ceux qui pleurent comme ne pleurant pas, ceux qui se réjouissent comme ne se réjouissant pas, ceux qui achètent comme ne possédant pas, et ceux qui usent du monde comme n'en usant pas, car la figure [schéma] de ce monde passe."

L'apôtre énumère un certain nombre de choses qui passeront: le mariage, les pleurs, les réjouissances terrestres et la propriété. Le schéma du monde passera.

Jésus lui-même a enseigné que le mariage n'est qu'une union terrestre. Matthieu 22 certains Sadducéens lui présentèrent un scénario hypothétique v. 24-28: "Maître, Moïse a dit: Si quelqu'un meurt sans enfants, son frère épousera sa veuve, et suscitera une postérité à son frère" "Or, il y avait parmi nous sept frères. Le premier se maria, et mourut; et, comme il n'avait pas d'enfants, il laissa sa femme à son frère. Il en fut de même du deuxième, puis du troisième, jusqu'au septième. Après eux tous, la femme mourut aussi. A la résurrection, duquel des sept sera-t-elle donc la femme? Car tous l'ont eue."

La réponse de Jésus ne se fit pas attendre, et il reprit sévèrement les Sadducéens en raison de leur ignorance: (v. 29-30)."Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel"

En d'autres termes, les anges ne procréent pas. Et nous ne le ferons pas non plus au ciel. Ainsi, l'institution du mariage n'aura plus lieu d'être.

Certains pensent que la réponse de Jésus aux Sadducéens signifie que nous serons tous des créatures asexuées au ciel ou il n'y aura plus de distinction entre hommes et femmes. Mais ce n'est pas forcément ce que Jésus a voulu dire.

A aucun moment l'Ecriture ne mentionne les rachetés du ciel comme des êtres dépourvus de sexe. Le corps ressuscité de Christ ne revêtait certainement pas l'apparence d'un être androgyne. Lorsque Marie aperçut Jésus après la résurrection, elle le prit pour le jardinier une activité masculine et s'adressa à lui en l'appelant "Seigneur" donc masculin.

D'autres encore le reconnurent pour ce qu'il était. Notre genre fait partie de notre personne. Absolument aucun passage de l'Ecriture ne suggère que les hommes cesseront d'être des hommes ou que les femmes cesseront d'être des femmes. Cependant, il n'y aura plus de mariage au ciel. Le mariage en tant qu'institution disparaîtra.

La seule différence avec ce que nous connaissons maintenant est que nous aurons des relations parfaites avec tous les autres habitants du ciel.

S'il est tellement merveilleux d'avoir une relation profonde avec votre époux ou votre épouse déjà ici, imaginez la glorieuse qualité de vie lorsque vous pourrez avoir des relations parfaites avec chaque être humain dans toute l'étendue du ciel pour toujours!

"Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendra, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi." Jean 14:1-3

 

Jean Sébastien

 

 

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique