Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

      Culte                                      du 13 décembre 2015

Noël

 

 

Celui qui ne trouve pas Noël dans son cœur ne le trouvera pas non plus au pied d’un arbre

 

 

EsaÏe 9.6 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule; on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

 

"Le Seigneur lui-même vous donnera un signe. Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d'Emmanuel" ce qui signifie: "Dieu avec nous".

Et le Christ est né. C'est là le sens du nom, "Noël", qui veut dire en latin: "jour de naissance". Noël pour nous rappeler qu’un jour un sauver nous est né.

 

Le prophète n'a pas parlé seulement de la venue du Christ, il a aussi précisé le lieu de sa naissance: Bethléem, en Palestine et il a donné la raison de sa venue sur la terre, le pourquoi de sa mission. Par plusieurs autres prophéties.

Esaïe a précisé qu'il serait le Messie, la lumière des nations et qu'il apporterait le salut aux hommes.

 

 

Il faut donc que chacun sache que, ce jour là, le Christ est vraiment venu dans le monde pour sauver les pécheurs que nous sommes.

JEAN 3: 16. Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle. Ce verset est le résumé de toute la Parole de Dieu, de toute la révélation divine.

 

Voilà ce que Dieu nous a donné, son tout. Dieu nous a donné tout ce qu'il avait.

Parce que tout est en Christ, son fils. Jésus nous suffit donc pleinement. Tout est déjà dans le fils. Tout vient de lui, tout a été fait par lui. Tout ce dont nous avons besoin est en Lui.

 

Jésus est notre paix, l'amour tant recherché, l'ami fidèle, la puissance de Dieu, le pardon, le chemin la vie et la lumière qui peut chasser nos ténèbres.

 

Dans ce verset nous avons la nature même de DIEU Dieu aime: Il est amour et il aime le monde entier.

 

Il n’est pas question d’un peuple particulier, comme pour le peuple juif autrefois, ni d’une classe spéciale de personnes, il aime tout les hommes. Et pour se réconcilier avec l’humanité Jésus est né en homme pour être l’expression divine sur la terre.

 

Nous sommes en période de fêtes ou nous fêtons sa venue sur terre.

 

La fête de Noël a quelque chose de spécial. Il y a une ambiance spéciale une atmosphère particulière Le jour de Noël, on voit des choses incroyables se passer: des personnes se réconcilient. Les gens tendent la main aux personnes délaissés, abandonnés ils aident les pauvres et les démunis, ils visitent des personnes seules qui sont découragées et qui souffrent de solitude.

 

Avant d’être convertis je sentais cette ambiance et je la décrivais comme un climat d’amour. Nous avons l’impression que tout à coup les gens portent de l’intérêt pour les autres, qu’il y ait un apaisement de la tension habituelle. Même les plus démunis sentent la différence, alors qu’ils n’ont pas de sapins ni de repas de Noël.
 

Alors quelle est la différence? Quel est le secret de Noël pour que cette fête touche les cœurs les plus endurcis? Le secret, c’est le message si simple que Dieu nous a envoyé Jésus, qui s’est fait semblable à nous, en devenant un homme.

 

Un des faits les plus éloquents est le cessez-le-feu de Noël en 1914 sur les champs de bataille ensanglantés de la Première Guerre Mondiale.

 

"No-man’s land",jonchée de cadavres jamais enterrés des soldats.

 

le 25 décembre, le "No-Man’s Land" était rempli de soldats des deux camps en train de fraterniser, riant, chantant, échangeant des cadeaux. Ils ont aussi pu enterrer leurs morts. Parmi les soldats, il y en avait qui étaient coiffeurs de métier. Ils ont gracieusement offert de couper les cheveux de tout le monde. L’un des soldats allemands était jongleur professionnel. Il a commencé à faire un spectacle. Certaines unités ont organisé des matches de football, se servant de leur casque pour délimiter les buts.
 

Même à l’encontre des ordres des officiers supérieurs, le cessez-le-feu a duré, dans certaines zones de tranchées, jusqu’au Nouvel An.

 

Juste pour Noël, même au plus fort de la guerre, ce grand fléau déclenché par le péché, Dieu est présent dans la pensée humaine c’est son amour que l’homme ressent au travers de ce souvenir qu’un jour un sauveur est né.

Je crois que dans ces moments l’homme est le plus réceptif qui soit pour accueillir jésus.

Peut-être aussi ce temps de Noël peut nous être donné pour souhaiter à nos collègues, nos amis, non pas une «bonne fête de Noël» mais une «bonne fête de la Nativité».

 

Aujourd’hui, c’est Noël, Dieu vient frapper à la porte des cœurs perdus.

Il voudrait entrer, pour rappeler que l’homme n’est pas seul, qu’il nous a aimé le premier qu’il veut donner un sens, à notre vie même aux tragédies les plus douloureuses et combler les trous les plus noirs.

 

C’est cette amitié qu’il nous offre depuis sa naissance à Bethléem.

L’important est donc de proposer ce bonheur. « nous ne sommes pas chargés de les convaincre mais de leur dire. »

Nous évangélisons parce que nous aimons nos semblables et nous avons le désir de leur partager le bonheur extraordinaire de connaître le Christ et de découvrir la miséricorde de Dieu.

Le monde a besoin d’entendre qu’il est présent à nos côtés dans la vie de tous les jours et qu’Il ne cesse de nous aimer.

Nous ne voulons pas garder ce trésor, ce cadeau pour nous égoïstement surtout en période où les gens s’offrent des cadeaux périssables. Nous nous avons bien plus à offrir, le cadeau merveilleux de Jésus.

 

L’Éternel a une immense liste de gens à qui il veut offrir Jésus, le Sauveur du monde.

En regardant au cadeau de Dieu, on voit Jésus, Emmanuel, Dieu avec nous, un cadeau du ciel de grande valeur.

Les mages d’autrefois sont venus adorer l’enfant-Dieu et lui rendre hommage par des cadeaux correspondant à ce qu’ils voyaient en Jésus: de l’or pour le Roi des rois, de l’encens pour le Sacrificateur parfait, de la myrrhe pour le Sacrifice ultime. Jésus, le cadeau indispensable.

Quand mes filles ouvrent un cadeau, elles veulent l’essayer tout de suite pour apprécier son utilité. Mais à notre grand désespoir Bien souvent le cadeau trouve vite le chemin du placard et de l’oubli. Et ils s’entassent.

 

Jésus, le cadeau de Dieu, est le don indispensable pour le pardon de nos péchés, chaque jour de notre vie et nous donner la vie éternelle.

 

Jésus s’est incarné pour s’approcher des pécheurs et leur manifester son amour, sa grâce et son salut.

Il a donné sa vie afin que nous puissions être réconciliés au Père: expié, pardonné, réconcilié, adopté. «Car le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup» Mc 10.45. Ce cadeau indispensable n’est pas basé sur nos mérites ou les efforts humains mais sur la grâce de Dieu.

Le Père Noël base ses cadeaux sur l’obéissance et la bonne conduite et nos mérites.

le Père éternel base ce cadeau qui est le sacrifice parfait de son propre Fils, Jésus, sur le salut et sa grâce inconditionnelle.

 

Dieu offre le cadeau de son Fils à tous les hommes «afin que quiconque croit en lui» chaque personne doit le recevoir personnellement pour avoir la vie éternelle.

 

En poursuivant cette belle célébration de cette après midi, qui est Une formidable occasion de vivre ensemble avec l’Eglise mais aussi l’occasion de partager notre foi en évoquant le sens de Noël… 

 

Rappelons-nous qu’Un jour quelqu’un nous a partagé cette bonne nouvelle.

Pensons à notre tour aussi de partager à tous ces gens dans notre vie, nos amis, les membres de notre famille, nos collègues de travail…, qui vont venir voir notre fête de noël.

 

C’est le moment favorable pour permettre au Seigneur de leur donner cet espoir que nous avons et de leur permettre un nouveau départ dans leur vie.

 

Nous sommes l’église et nous avons trouvé le chemin de la vérité mais combien de nos proches sont conduis par le père du mensonge?

 

Il est de notre devoir de conduire notre entourage dans l’auberge pour que le Seigneur rende leurs cœurs semblables au sien, pour que ce monde soit rempli d’une lumière que les ténèbres ne pourront jamais éteindre.

 

 

Je vous souhaite une joyeuse fêtes de la Nativité en citant une parole lue sur le net : «Celui qui ne trouve pas Noël dans son cœur ne le trouvera pas non plus au pied d’un arbre».

 

Jean Sébastien Fontaine

 

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique