Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte du dimanche 14 juillet 2019

 

Le temps des priorités

 

J'aimerais commencer par une déclaration du seizième président des Etats-Unis  le 30 mars 1863

Abraham Lincoln a fait cette déclaration d'un jour de jeûne et prière pour la nation il va dire 

« Il est du devoir des nations, ainsi que des hommes,  de dépendre du pouvoir suprême de Dieu... et de reconnaître la vérité sublime, annoncée dans les Écritures saintes et prouvée par toute l'histoire: que les nations ne sont bénies que si leur Dieu est le Seigneur. 

Nous avons eu le privilège de bénéficier des bienfaits du Ciel.

Pendant toutes ces années, nous avons été préservés dans la paix et la prospérité. Nous avons grandi en nombre, en richesse et en puissance comme aucune autre nation ne l’a jamais fait.

Mais nous avons oublié Dieu.

Nous avons oublié la main bienveillante qui nous a gardés dans la paix et qui a multiplié, enrichi et renforcé notre position.

Nous avons vaniteusement imaginé, dans la fausseté de nos cœurs, que toutes ces bénédictions ont été produites par notre propre sagesse supérieure et notre vertu.

Ivres de succès ininterrompu, nous sommes devenus trop autosuffisants pour ressentir la nécessité de la rédemption et la préservation de la grâce, trop fiers pour prier le Dieu qui nous a fait. 

Nous devons donc nous humilier devant le Dieu tout-puissant offensé, confesser les péchés de notre nation et prier pour la clémence et le pardon...»

 

Ce discours peut-être toujours aussi valable pour une nation, comme pour chacun de nous avec ce besoin de venir ou revenir à la source. C'est le choix de chacun de vivre ou pas dans la vraie vie que Dieu nous offre.

Conscient de qui nous sommes et de qu'il il est pour nous. Ce Dieu qui fait grâce à chaque instant et qui répand sa bénédiction sur ses enfants.

 

Le psaume 126 v1 à 6  nous parle d'un  retour des captifs d'Israël qui se réjouissent de revenir sur la terre d'Israël et qui disent:

Cantique des degrés. Quand l’Eternel ramena les captifs de Sion, Nous étions comme ceux qui font un rêve. Alors notre bouche était remplie de cris de joie, Et notre langue de chants d’allégresse; Alors on disait parmi les nations: L’Eternel a fait pour eux de grandes choses.  L’Eternel a fait pour nous de grandes choses.

Nous sommes dans la joie.  Eternel, ramène nos captifs, Comme des ruisseaux dans le midi.  Ceux qui sèment avec larmes Moissonneront avec chants d’allégresse. 

Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, Revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.

C’est le retour à Jérusalem après des années de captivités, un retour aux sources, un retour à l'alliance avec Dieu. Un retour à la communion.

 

Dans le livre d'Esdras 1 v5 Dieu réveilla l’esprit de Cyrus et va annoncer à tous les juifs de retourner à Jérusalem reconstruire le temple qui avait été détruit. 

Cyrus est un des type de Christ qui sauve c'est le berger, le oint de Dieu.

Dieu se sert d'un roi païen pour permettre aux juifs de retourner à Jérusalem reconstruire le temple.

 Il ne réveille pas seulement l'esprit de Cyrus mais de tout un peuple quelle joie pour tout un peuple captif de retrouver la liberté.

Quelle liberté pour nous? Celle de vivre la communion restaurer avec Dieu par son fils  « les chefs de famille de Juda et de Benjamin les sacrificateurs et les lévites tous ceux dont Dieu réveilla l'esprit se levèrent pour aller bâtir la maison de l'Eternel à Jérusalem »  

 

Mais il est aussi dit: Esdras 1 v1 « afin que s’accomplît la parole de l’Eternel prononcée par la bouche de Jérémie, »

Afin que s'accomplît la parole de l'Eternel, c'est lui qui décide des temps et des moments pour accomplir ses promesses.

Essayons de nous imaginer ce peuple captif qui retrouve la liberté en marche vers Jérusalem après 70 ans de captivité.

Quels étaient leurs sentiments pendants la marche?  Un mélange de joie, de tristesse, de larme, il vivait un rêve en revenant aux sources à Jérusalem, ville de la paix. 

 

Esdras 3 v11  Ils ont commencé à poser les fondations avec joie et reconnaissance.

« Ils chantaient, célébrant et louant l’Eternel par ces paroles: Car il est bon, car sa miséricorde pour Israël dure à toujours. Et tout le peuple poussait de grands cris de joie en célébrant l’Eternel, parce qu’on posait les fondements de la maison de l’Eternel. »

Dieu accomplit toujours ses promesses envers les siens. Les promesses de Dieu sont oui et Amen. Elles sont pour nous en Christ qui avons cru.

 

Même du lieu où les juifs ont été captifs et d'où ils vont partirent, de Babylone, les gens du lieu vont leur donner tout ce qu'il faut pour la reconstruction du temple à Jérusalem, ainsi que les ustensiles du temple.  

Esdras 1 v4 à 7

Tous leurs alentours leur donnèrent des objets d’argent, de l’or, des effets, du bétail et des choses précieuses, outre toutes les offrandes volontaires.  Le roi Cyrus rendit les ustensiles de la maison de l’Eternel, que Nebucadnetsar avait emportés de Jérusalem et placés dans la maison de son dieu.

Ils ne repartent pas les mains vides. Dieu dispose les cœurs des païens pour que le peuple retrouve ce qui lui avait été pris, volé.

C'est ce que Dieu fait avec nous nous reprenons ce qui fait partie de notre véritable identité notre héritage.

 

Être en captivité ce que cela signifie. Nous pouvons être enfants de Dieu et vivre une sorte de captivité intérieure. La définition de captivité est emprisonnement, incarcération, être en détention. 

Nous étions en captivité à cause du péché, séparé de Dieu et nous étions morts à cause de nos péchés et le diable nous avait volé notre héritage spirituel la vie éternelle. 

Nous avons repris ou nous pouvons reprendre ce que le diable nous avait volé parce que Christ nous a réhabilité dans la grâce et le pardon.

Ne laissons pas le diable nous reprendre ce que Dieu nous a donné sa vie, sa joie, son amour, sa paix.

Ne nous laissons pas reprendre, alors que nous avons été libérés de la puissance du péché et de la mort. 

 

Mais pendant tout ce temps de reconstruction, ils n’ont cessé d’avoir de l’opposition.

Vous le savez, vous qui le servez dans l'église que lorsque vous êtes engagés dans une œuvre de Dieu, vous rencontrerez toujours de l'opposition, venant de l'ennemi ou bien même dans l'église. Le diable ne joue pas avec nous.  

 

Dans Esdras nous assistons à 3 types d'attaque: le découragement, l'intimidation et entrer dans le compromis faire une mauvaise alliance.

Esdras 2 : 1 Les ennemis de Juda et de Benjamin apprirent que les fils de la captivité bâtissaient un temple à l’Eternel, le Dieu d’Israël.

V4 « Alors les gens du pays découragèrent le peuple de Juda; ils l’intimidèrent pour l’empêcher de bâtir, »

Esdras 4v1 « Nous bâtirons avec vous » c'était un piège. 

 

 

Faire de Fausses alliance avec les idoles. L'ennemi veut nous compromettre, ne faire aucune alliance avec lui, dans les choses pas de mélange. Dieu ne partage pas son alliance avec le péché.

 

Leurs ennemis qui habitaient de l’autre côté du fleuve, s'opposaient aux travaux et surtout au retour au culte au Dieu d'Israël. 

Le contexte nous décrit que c’est à partir de ce moment-là que le peuple se trouve dans la consternation, le découragement, et l’abattement.

Lorsque l’opposition est là on les empêche d'atteindre l'objectif rendre un culte à Dieu reconstruire le temple, d'édifier, de travailler  de se consacrer à l’œuvre de Dieu. 

Le peuple est arrêté dans son élan à reconstruire. Pendant environs 15 ans ils sont en arrêt des travaux. 

 

Mes amis ce matin Dieu a une parole aussi pour l'église c'est à dire pour nous tous je suis concerné aussi quel que soit le niveau de notre engagement.

 

La priorité dans la restauration du temple

Avons-nous été arrêtés dans notre marche en avant, dans notre zèle à témoigner de son amour de sa grâce? Sommes-nous décourager, empêcher d'aller plus loin?

Empêcher de voir ce que Dieu veut faire en nous et à travers nous. Ne plus marcher dans la lumière.

Physiquement je marche beaucoup et j'observe que lorsque j'ai le soleil en face de moi, mon ombre est derrière moi.

Tant que le soleil sera en face de moi mon ombre ne sera jamais devant moi, mais derrière moi. Marcher dans la lumière, c'est marcher en Christ, notre lumière, c'est marcher à contre sens de notre passé, il est derrière. 

 

Dieu veut premièrement restaurer son temple, c'est à dire premièrement NOUS.

Dieu s'intéresse à nous et veut nous restaurer.

Nous sommes précieux à ses yeux un temple où il fait sa demeure, où il fait son œuvre par son Esprit en nous pour nous amener dans la liberté, dans la guérison dans la  transformation.

Dieu restaure son temple que nous sommes, il veut restaurer nos familles, nos relations à quelque niveau que ce soit.  

 

Un temple spirituel, nous sommes l'église unie par son Esprit où nous nous édifions, nous encourageons, nous prions, nous confessons, nous pardonnons, nous aimons, nous servons parce que sa nature est en nous ainsi que les talents, les dons, les ministères.

 

1 Corinthiens 6 v19 et 20 

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous que vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez plus à vous-même? »

 

Au temps d'Esdras il semble que le 1er amour n'est  plus là, au contraire ils sont découragés et le découragement va se transformer,  en recherche d’intérêt personnel. Leur sécurité était de s'occuper de leurs affaires personnelles plutôt que de rechercher Dieu.

 

Qu'ont-ils fait?  À cette époque pas internet, pas la télévision, même les jeux d'osselet pour les enfants, ni des scoubidou. NON

Dieu va se servir du prophète Aggée pour encourager le peuple à reprendre les travaux.

Aggée 1 v3 à 6 « Ainsi parle l'Éternel des armées: Ce peuple dit: Le temps n'est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l'Éternel. C'est pourquoi la parole de l'Éternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots:

Est-ce le temps pour vous d'habiter vos demeures lambrissées, quand cette maison est détruite?

Ainsi parle maintenant l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies. »

 

 

Le temps des priorités 

Accomplir l’œuvre de Dieu, c'est le servir lui premièrement.

C'est le rechercher lui premièrement  être au cœur de ses projets, nous amène à vivre bien des combats.

Le temps des priorités pour le peuple était de le rechercher premièrement.

Un auteur allemand Johann Wolfgang Von Goethe disait sur l’importance des priorités :

« Les choses qui importent le plus ne doivent jamais être à la merci de celles qui importent le moins. »

Exode 20 v2 et 3 Dieu Communique les Dix Commandements au Sinaï, il dira « Je suis l’Eternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face »

 Dieu ne veut pas autre chose ou que quelqu’un d’autre, ce qu'il veut que nous l’adorions et qu'il soit le premier.

 

Dieu va parler à nouveau à son peuple qui s'est éloigné de lui par la bouche de son prophète Aggée.

Aggée 1 v2 Ainsi parle l’Eternel des armées: Ce peuple dit: le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Eternel

où étaient leurs priorités? Aux mauvais endroits. Si nos priorités se rattachent seulement aux choses qui passent. Et non à celles qui demeurent. Nous serons insatisfaits.

 

Rechercher Dieu et sa volonté

Faire la volonté de Dieu c'est rechercher le caractère de Dieu, afin de lui ressembler, le fils de ton père.

Jésus dans le jardin de Gethsémané dans Luc 22 v42 le combat se trouve dans le choix, faire la volonté de l'homme celle de Dieu.

Il va faire cette prière « Que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne ».

 

Revenir à Dieu dans la prise de conscience de nos choix volontaires.

Retrouver nos priorités. 

Dieu en premier dans nos familles, dans nos relations de couple, dans la vie de l'église, dans le service qu'il nous a confié parce que c'est lui par son Esprit qui nous permet de vivre notre vie chrétienne selon sa nature. 

Rebâtir sur sa parole, rechercher le Dieu de la parole qui produit des effets dans nos vies lorsque nous croyons que cette parole est vie pour nous aussi

 

Une parole d’encouragement ce matin pour l'église

Un réveil a lieu à Jérusalem et c’est la reprise des travaux du temple. Dieu a parlé et le peuple est interpellé et reprend le travail inachevé depuis plus de quinze ans. Ils vinrent et se mirent au travail.

Se remettre au travail dans le service de reconstruire, d’avoir du zèle de participer au projet de Dieu.

 

Conclusion :

-La priorité

-La priorité dans la restauration du temple que nous sommes

-Le rechercher lui et sa volonté   

 

Je vous laisse avec ces paroles que je trouve pertinentes

« N’importe qui peut trouver quelque chose à faire et bien le faire. On peut soit arrêter d’essayer ou se relever et continuer.

C'est  juste plus important de continuer »           

 

Le temps des priorités:

  • Le servir premièrement
  • Rechercher Dieu
  • Faire sa volonté                           

Yves Rosay

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique