Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte                              du dimanche             14 mai 2017

  Il y a  un principe  biblique que l'on retrouve  tout au long de la bible  

« Dieu finit toujours ce qu'il a commencé dans notre vie, depuis le jour où son appel a retenti dans notre cœur et que nous y avons répondu: oui à cet appel divin. 

 

Je voudrais ce matin vous encourager par ces paroles: Dieu arrive toujours à ses fins en ce qui concerne ses promesses et ses projets pour votre vie.

Il arrive que le doute s'installe parfois sur ce que Dieu fait dans nos vies, soit parce qu'il  ne répond pas toujours au moment où nous le souhaiterions.

Comme si c'était nous qui décidions du temps où il doit répondre à nos demandes. 

Même quand il y a urgence.

Un peu comme l'histoire de Lazare qu'il aimait et qui était malade, dans Jean 11 pourtant Jésus restera  deux jours à un endroit alors qu'il savait que son ami était malade,  mais lorsqu'il viendra vers Marie et Marthe après la mort de leur frère, elles étaient surprises et vont lui dire si tu avais été là notre frère ne serait pas mort. Mais  Jésus annoncera que cette maladie n'est pas à la mort mais elle est pour la Gloire de Dieu.

Nous pouvons  parfois perdre espoir, parce que le temps passe et rien ne change,  mais Dieu lui, fait tout en son temps et c'est pour sa gloire qu'il le fait.

Lisons ensemble Philippiens 1 : 1, 7

Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous, ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous, de manifester ma joie au sujet de la part que vous prenez à l’évangile, depuis le premier jour jusqu’à maintenant. 

Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ.

Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l’évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi. Car Dieu m’est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ.  Et ce que je demande dans mes prières, c’est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ, remplis du fruit de justice qui est par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

 

Paul est en prison à Rome lorsqu'il écrit aux chrétiens de Philippes.

Il est enfermé dans une prison où il dira même être dans les liens Phil 1:7  « Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l’évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi. » 

 

Essayons de nous imaginer l'état de cette prison là où Paul est logé.  Un logement zéro étoile. Qui certainement ne sentait pas bon, était humide, froid, sombre, un peu comme des cachots que l'on voit au mont saint Michel dans les bas fonds du mont saint Michel c'est assez lugubre.

 

Alors que Paul est en prison, il  insistera dans cette lettre sur la joie, je ne sais pas comment vous feriez si vous étiez dans la situation de Paul mais se réjouir, en prison, on le retrouve dans le livre des actes 16 v25 alors qu'il est en prison avec Silas à Philippes il est dit qu'ils priaient et chantaient les louanges de Dieu et c'est à partir de ce moment après la conversion de Lydie qui avait ouvert son cœur au Seigneur et le Geôlier que l'église est né à Philippes.

 

On appellera cette lettre aux Philippiens  l'épître de la joie. Est-ce en rapport avec la naissance de l'église? On ne sait pas.

Se réjouir, c'est ce que nous faisons régulièrement.

Jésus a rencontré bien des épreuves pendant ces trois années sur terre, mais il est venu s'enfermer lui-même dans un corps d'homme et connaître la souffrance et la mort de la croix.

Paul aimait tendrement cette église dans sa prison, à combien plus forte raison, Dieu aime son église et son amour pour elle est sans limite envers chacun de nous. Nous sommes le sujet de son amour.

 

 

C'est à l'ensemble de l'église que Paul écrit aux saints en Jésus-Christ, aux responsables de l'église,  les diacres,  il ne veut oublier personne dans son exhortation et dans ses prières pour cette église avec une tendresse particulière.

Dieu nous écrit une lettre à nous aussi par sa parole ce matin  pour nous dire, qu'il ne regarde pas à nos  titres, premièrement, ni  à notre ministère, ni à  nos dons ou  à nos œuvres que nous pratiquons et que nous avons reçu par sa grâce.  Ce qui intéresse premièrement le Seigneur c'est notre cœur, ce que nous somme devant lui et en lui.

Notre appel se situe là et pour ce jour-là, 2 fois il exprime pour le jour de Christ.

 

Au verset 6   

« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. »  1) Vous avez lu comme moi. Paul est persuadé.  Paul était persuadé pour les autres,  qu'il aimait l'église les chrétiens de Philippe comme pour les encourager dans la foi.

Persuadé signifie « amener quelqu'un à être convaincu de quelque chose être certain, convaincu, pénétré »

Paul savait, il avait cette assurance et cette conviction que Dieu allait faire ce qu'il avait dit jusqu'au bout selon sa promesse.

Pourquoi Paul était persuadé de ce que Dieu avait commencé à faire, il allait aller jusqu'au bout.

 

1) Parce qu'il le connaissait, la connaissance de Dieu

Est ce que je le connais,  comme il doit être connu  dans cette relation d'amour et intime où il m'a pris de là où  j'étais et il me conduit là où il veut pour m'apprendre  à le connaître.  Le peuple Hébreux était devant ce constat qu'il ne connaissait rien, mais rien de Dieu.

Esaïe 1 : 2, 3  «  j'ai nourri et élevé  des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi, le bœuf connaît son possesseur et l'âne la crèche de son maître Israël ne connaît rien.

Être persuadé  parce que je connais,  celui qui m'a appelé  à le suivre et à marcher avec lui.

J'imagine un couple vivant 40 ans ensemble et qui pendant 40 an ne se parle pas, ne se regarde pas, ne pleure pas ensemble, ne rit pas ensemble,  ne mange pas ensemble, ne dort pas ensemble. N'exprime pas de l'amour l'un pour l'autre.

Ça n'existe pas,  rassurez- moi, malheureusement ça existe. Mais pas chez nous.  Est-ce que nous vivons la même relation avec Dieu de peu le connaître Jésus dit à Philippe  Jn 14:9 «  Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu,  Philippe. Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? Il y a si longtemps que je suis avec vous,  il s'adresse à Philippe mais aussi à d'autres ils l'ont vu à l’œuvre guérir des malades, chassés des démons, être ému de compassion devant cette foule, ressuscité Lazare, etc.

Le Seigneur se tenait à la porte de l'église de Laodicée dans le livre de l'Apocalypse et il frappait à la porte et va dire si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte,  j'entrerai chez lui,  je souperai avec lui et lui avec moi.

Je n'ouvre pas à n'importe qui, mais lorsque je reconnais sa voix j'ouvre la porte n'est-ce pas?

Cette connaissance passe par cette relation personnelle et intime ce temps que nous passons avec lui. À entendre sa voix.

Dans la lettre aux Ephésiens 1: 15, 18   C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints,  je ne cesse de rendre grâce  pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance  et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints.

 

2) Être persuadé: c'est croire

Hébreux 11 : 1 dit que «  la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère une démonstration de celle qu'on ne voit pas encore »

Vous connaissez le parcours d'Abraham et de Sara sa femme. Abraham qui obéit et partit vers un lieu que Dieu lui montrerai et là Dieu lui révèle la grandeur de la promesse,  qu'il deviendrait  une source de bénédiction et père d'une multitude de nation. Déjà là, avec ces paroles,  je ne sais pas comment Abraham a pu réagir face à cette promesse mais en plus de ça.

Dieu lui dit plus tard alors qu'il a presque 100 ans qu'il aura un fils. Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginez ce que Dieu permet dans la vie d'Abraham.

Alors lisons comment Abraham réagit face à la promesse de Dieu dans sa vie 

Romains 4:17, 22  « Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité. Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,  et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir.  C’est pourquoi cela lui fut imputé à justice. »

 

3) Parce que Dieu est fidèle 

Dieu est là ce matin dans son église et son église c'est vous et moi personnellement, et Dieu dans sa grâce est là pour se révéler à nos cœurs, pour parler et agir,  pour guérir, pour appeler à la consécration, pour appeler à la repentance, à la conversion, au pardon réciproque.

Dieu est là comme au commencement. Il est fidèle

1Co 1:9  Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

Heb 10:23  Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

Dieu ne change pas il ne varie pas

Si nous sommes infidèles et nous le sommes lui demeure fidèle il ne peut se renier lui même

Dans la Genèse ça commence par Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.  Son Esprit se mouvait au-dessus des eaux. Il est au commencement de toute chose.

Ec 3:11  « Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin. »  Je peux me réjouir parce que ça ne vient pas de l'homme de la volonté de l'homme mais de Dieu « Celui qui a commencé »  son Esprit se meut aussi au milieu de nous pour accomplir une œuvre en chacun.

Dieu par son Esprit est à l’œuvre autour de nous son Esprit agit nous sommes convaincu que ce que Dieu dit, il l'accomplit c'est lui l'auteur, le créateur, de toute chose. Et il fera comme il a dit. Il est fidèle.

Aujourd'hui lorsque nous regardons autour de nous les guerres, les massacres, les attentats, notre pays qui se révolte, on ressent une certaine insécurité nationale et internationale, et nous disons peut-être,  que  fait le Seigneur dans tout ça? Il sait ce qu'il fait il est fidèle.

Esaïe 43:12, 13 « C’est moi qui suis Dieu.  Je le suis dès le commencement, Et nul ne délivre de ma main; J’agirai: qui s’y opposera?   Qui pourra s'opposer à ce que Dieu fait? Personne ne peut prétendre avoir l'avantage sur lui.

 

4) Ensuite nous voyons que c'est une bonne œuvre en nous comme une bonne nouvelle en nous pas sur nous,  mais en nous.

Quelque chose de bon que Dieu dépose en nous son Esprit de vie,  comme une construction, avec des bases solide.  Dieu construit quelque chose de bon en nous de sa nature en nous. Un œuvre de son Esprit pour nous amener à une maturité afin que nous accomplissions les œuvres qu'il a préparé d'avance.

Dieu nous voit comme son ouvrage,  pour de bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. Je suis l'ouvrage de Dieu, vous êtes l'ouvrage de Dieu en Christ.

 

5) Le péché en nous nous a détruit, et entraîne vers la mort, mais l’œuvre de Dieu en Christ crucifié et ressuscité est de nous édifier et de nous élever en dignité afin de le glorifier.

Sommes- nous dans sa main? Et si nous sommes dans sa main, est-ce que nous acceptons de le laissons nous toucher, nous guérir là où nous avons besoin d'être transformé. C'est son appel dans nos vies de nous amener à ce jour où nous serons glorifiés avec lui.

Il sait ce qu'est le meilleur pour nous, il a un objectif pour nos vies, voulon-nous atteindre cet objectif? 

Dans le livre du Prophète Jérémie, dans la maison de ce potier qui fait un vase et ce vase n'a pas pu être réalisé comme le potier le voyait,  peut-être l'eau manquait à l'argile, ou bien que l'argile résistait à la pression dans la main du potier alors le potier reprend l'argile pour refaire un autre vase, sur le tour comme il voulait le faire selon la forme qu'il voulait lui donner.

Cette pâte devait être maniable et souple pour qu'il réussisse son vase. Et Dieu dit à son peuple d'Israël

 « Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d’Israël? Dit l’Éternel. Voici, comme l’argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main »

Celui d'être un vase d'honneur de grand prix et ce que nous sommes Dieu nous voit finit.

Le produit est achevé,  je contribue par mon obéissance, et ma foi à le laisser agir en moi par son Esprit et consumer encore et encore toutes les choses qui doivent être changées en moi.

Qu'est qu'il y a en nous ce matin?   Et Comment nous voyons nous?  Comment est l'état de notre cœur, est-il chargé de fardeau?

Paul dit dans 2 Tim 2.20-21 Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d’honneur et les autres sont d’un usage vil. Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. Le vase est achevé.

 

Conclusion   « Je suis persuadé »    Celui DIEU qui agit en nous.  Il m’a fait la grâce pour me permettre d'atteindre ce but final   « Est-ce que je peux remercier le Seigneur  pour sa grâce dans ma vie de vouloir se glorifier à  travers moi? »

 

Vous connaissez cette histoire vraie 'aux Jeux Olympique de Barcelone 1992, Derrick Redmons   surtout connu pour avoir tenu à terminer la demi-finale du 400 m des Jeux Olympiques de Barcelone. Alors qu'il courait pour remporter la médaille d'or, il est tombé à terre par un claquage au tendon de la jambe droite après avoir parcouru 180 m, il était sur le point de gagner mais la course semblait s’arrêter là.

Mais il se relève et tient à finir le tour de piste à cloche-pied. Alors qu'il est en larmes à cause de la blessure et de la déception certainement de ne pas arriver le premier, son père vient sur la piste et prend son fils pour le soutenir jusqu’à la ligne d'arrivée, il termine son 400 m sous les applaudissements de tous le publics.

Dieu est notre père il nous soutiendra toujours même lorsque nous chutons et chuterons et il sera avec nous jusqu'au jusqu'à la fin de notre course.

 

Yves Rosay

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique