Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte du dimanche  19 novembre 2017

La parabole du serviteur impitoyable

 

La parabole du serviteur impitoyable

L’histoire

- Un homme a rendez-vous avec son banquier

- Le banquier lui dit savez-vous pourquoi je vous ai convoqué

-  Oui messieurs

- J'ai étudié vos comptes ces deux dernières années il se trouve que vous avez accumulé une dette considérable 2,5 millions d'euros et aucun effort de remboursement n'a été fait,  j'ai contacté l'avocat de notre entreprise le procès aura lieu dans trois semaines vous avez jusqu'à cette date pour nous rembourser intégralement.

- Mais monsieur comment me serait-il possible de trouver autant d'argent, le non remboursement de la dette vous fera encourir une peine de prison à vie et la dette sera transmise à vos proches.

- Ma famille n'a rien à voir avec tout cela.

- Vos erreurs n'ont pas juste un impact sur vous.

- Alors le gars le supplie soyez patient avec moi je rembourserai tout.

- Vous ne pouvez pas rembourser une telle dette c'est pour ça que j'ai décidé de l'annuler entière.

- Le gars sort de la banque avec un sourire et une joie.

- Et cet homme s'en va voir un de ses locataires de ses nombreux appartements en lui disant qu'il n'a toujours pas payé son loyer.

- Le locataire lui dit qu'il l'a déjà appelé en Lui expliquant sa situation. financière.

 - Et le gars lui dit ne me donne pas cette excuse donne-moi ce que tu me dois jusqu'au dernier centime.

- Je serais payé la semaine prochaine s'il te plaît sois patient avec moi et je te paierai tout ce que je te dois. Cela ne suffit pas voici ton préavis d'expulsion fais tes cartons tu dois partir demain matin.

Le banquier connaissais bien ce locataire puisqu'il travaille dans la banque en tant que nettoyeur de surface et quand le lundi matin il voit qu'il n'était pas là il demande à la secrétaire où il est. Elle lui explique qu'il a été évincé de son logement par le gars, alors le banquier convoqua le gars dans son bureau, et il lui dit j'ai annulé toutes vos dette 2,5 millions d'euros et vous avez eu le culot d'expulser un homme de son studio juste parce qu'il n'a pas pu payer son loyer du mois dernier.

-Le gars lui dit qu'il peut expliquer ça mais le banquier lui dit qu'il a décidé de rétablir toutes ses dettes jusqu'au dernier centime.

Vous aurez reconnu cette histoire qui est autre que la parabole du  serviteur impitoyable

 

Les hommes ont énormément de mal a pardonné aux autres.

 Le pardon n’est pas naturel il est surnaturel, il n’ya que Dieu qui nous donne cette grace de pardonner .

Le roi Louis XII  a dit « il n’y a pas de parfum plus doux que celui du cadavre de son ennemis », ceci decrit bien la mentalité de notre monde sans le pardon.

La nouvelle nature des chrétiens est justement caractérisée  par le pardon car c’est la nature  même de notre Seigneur, notre identité nouvelle se reconnait à notre capacité de pardonner.

Il est facile de pardonner à nos propre enfants, c’est presque instinctif, nous n’avons pas de rancoeur face a nos enfants même lorsqu’ils nous blessent profondément. 

Cela devrait être la même chose au sens spirituel (enfants spirituels de la même nature que moi) Dans ce chapitre 18 Jésus souligne que tous les croyants sont des enfants.

En prenant l’exemple de Joseph, même si ses frères envieux lui ont causé terriblement de tort en le vendant à l'esclavage, il ne leur en a pas gardé rancune.

De  nombreuses années plus tard lorsqu’ils se sont retrouvés devant une grande famine et qu'il était le seul à pouvoir leur venir en aide il s'est empressé de leur offrir son pardon, de les accueillir avec amour, de leur procurer la nourriture donc ils avaient besoin et même de leur donner la région fertile où vivre.

Lorsqu’ils sont venus vers lui pour lui demander pardon ; Joseph leur a dit soyez sans crainte car suis-je à la place de Dieu.

Le pardon réside au cœur même du caractère de Dieu. Le chrétien qui refuse de pardonner est une contradiction vivante de sa nouvelle nature en Christ

Le pardon est donc la clé de l'unité spirituelle au sein de l'Église.

Seul le pardon peut renverser les barrières que le péché érige continuellement entre les gens y compris les enfants de Dieu.

 

 

Reprenons le texte ensemble dans Matt 18 v 21 à 35 en version segond

21 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? 

22 Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois.

23 C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. 

24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 

25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée. 

26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. 

27 Emu de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller et lui remit la dette. 

28 Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant: Paie ce que tu me dois. 

29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant: Aie patience envers moi, et je te paierai. 

30 Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait. 

31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. 

32 Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit: Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié; 

33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi ? 

34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. 

35 C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur.

 

*Pierre demande donc à Jésus combien de fois pardonnerais-je à mon frère lorsqu'il péchera contre moi?  La question de pierre est la suivante le pardon a-t-il des limites?

Pierre suggère une limite de 7 fois qui constituent deux fois celle que la tradition juive  permet

Selon la tradition juive, il est inutile pour les hommes de se pardonner les uns aux autres plus de 3 fois.

Pierre croit donc probablement impressionné Jésus par sa suggestion, semblant généreuse de pardonner jusqu'à 7 fois comparé à la tradition juive.

Mais Jésus lui dit " Je ne te dis pas jusqu'à sept fois mais jusqu'à 70 fois 7 fois. Bien sûr que Ici Jésus n'entend pas 490 fois à pardonner mais à simplement dire que la grâce est immesurable et illimitée il reprend simplement le chiffre de Pierre pour le multiplier par lui même.

 

Jésus donne ensuite cet exemple de Pardon dans cette parabole. 

Jésus présente ici cette parabole en précisant qu'elle porte sur le royaume des cieux (au verset 23) dont la citoyenneté véritable n'appartient qu'aux croyants donc à nous chrétiens.

 

Au verset 24, on voit qu’il doit 10000 talents ou selon les versions 10000 sacs d'argent. Ou soixante millions de pièces d'argent. J’ai choisi cette version de Louis Segond ou celle de Darby qui décrit 10000 mille talents qui vient du terme murias en grec signifie en français myriade...

Ce que Jésus veut nous faire comprendre c'est que l'homme qui doit 10000 talents au roi a envers lui une dette incalculable et impossible à acquitter.

Or cette dette incalculable et impayable représente celle du péché que tout homme a envers Dieu qui est impossible à rendre par nos propres actes.

 

Le roi de cette parabole use de Grâce du simple fait qu'il n'exige pas qu'on lui remettre l'argent.

Dieu use de grâce envers le plus endurcis des pêcheurs simplement en lui permettant de conserver la vie. La vie en soi est un don exceptionnel de miséricorde divine.

Remarquez que le serviteur se jette à terre et se prosterne devant le roi. De la même manière, nous devrions reconnaître que nous sommes coupables et condamné devant Dieu en nous humiliant, en confessant nos péchés et en implorant la grâce de Dieu en Jésus-Christ.

Le serviteur dit au verset 26 Seigneur aie  patience envers moi avant de faire cette promesse irréaliste je te paierai tout....

Malgré l'impossibilité de cette promesse il supplie le roi de lui accorder la chance de s'acquitter de sa dette.

C'est comme nous parfois nous sommes convaincus de notre péché et nous avons tendance à faire des promesses à Dieu semblable à celle-ci sans vraiment réaliser que cela est impossible sans la grâce divine. Bien sûr qu’il nous faut faire des efforts mais le péché nous colle à la peau et nous avons besoin de lui pour nous aider à nous en défaire.

Voilà une illustration extraordinaire de l'amour compatissant que Dieu a pour le pêcheur qui se repent sincèrement et qui se jette à ses pieds pour implorer sa grâce. Si nous nous repentons, il annule sa dette.

Ce qui se produit ensuite dans la parabole nous semble inconcevable jusqu'à ce que nous réalisions que chacun de nous pourrait se reconnaitre dans la manière d’agir avec nos frères et sœurs.

Ce serviteur trouve un de ses compagnons de service qui lui doit de l'argent et exige avec violence de se faire rembourser une bagatelle si l'on compare la somme astronomique qu'il avait lui-même du et que le roi venait d'annuler.

 

Étant donné que le deuxième homme est décrit ici comme un de ses compagnons il s'agit sans doute d'un frère dans la foi le principe que Jésus enseigne ici concerne surtout le traitement que les croyants se réservent entre eux.

Malheureusement en tant que chrétien nous reflétons parfois le même genre d'arrogance et d'insensibilité.

Au lieu de refléter la compassion du roi, nous nous mettons en colère contre notre frère en disant paie ce que tu me dois.

Le fait que des chrétiens refusent de se pardonner les uns aux autres est un comportement impensable bizarre.

Ce compagnon exprime ici les mêmes mots que le serviteur venait d'adresser au roi aie patience envers moi et je te paierai, or cela aurait dû le frapper et se souvenir de la bonté de ce roi envers lui mais cette parole que lui-même a prononcé ne suscite aucune réaction de sympathie de sa part.

Ce serviteur à qui la dette a été effacé ne va pas en faire autant pour son  frère, si bien qu'il va le jeter en prison jusqu'à ce qu'il ait payé sa dette.

 

C'est bizarre, inimaginable,  irrationnel, et c'est pourtant comme cela que parfois des chrétiens se traitent entre eux.

Voyons se qui se passe ensuite  Matt 18. 34- 35 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait. C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur.

La nouvelle contrarie le roi il fut irrité et le livre aux bourreaux.

Ouha  cela fait froid dans le dos.

Dieu est juste et saint et il s’irrite contre le péché;  un manque de pardon constitue une offense à l’égard de Dieu qui chatie sévèrement ses enfants.

Lorsque le chrétien oublie que Dieu lui a accordé son pardon divin et refuse d'accorder son pardon humain aux autres frères et sœurs le Seigneur le livre à des bourreaux 

Jacques nous dit d'ailleurs que le jugement est sans grâce  pour qui n'a pas fait grâce. 

Le pardon est cette puissance qui libère. Les deux sont indissociables, le pardon et la guérison sont des associés.

nous devons comprendre que le non pardon est un obstacle à nos prières et à la bénédiction de Dieu sur notre vie, alors que le pardon va nous introduire dans une intimité nouvelle avec le Seigneur, rendre nos prières efficaces et libérer l'action de Dieu dans notre situation. 
    
    Certains diront : "Je ne peux pas pardonner". La question première n'est pas de pouvoir (c'est la puissance de Dieu) mais de vouloir. Tant que nous résistons à la décision de pardonner, nous résistons à Dieu.

Aujourd’hui c’est bien plus qu’une simple prédication qu’un enseignement théorique, pardonner est une grâce  que nous devons vivre.

Nous parlons en ce moment beaucoup de ce qu’est la grâce, c’est bien mais il nous faut la vivre

Matt 5.24
laisse là ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère; puis tu reviendras présenter ton offrande.

 

Jean Sébastien Fontaine

 

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique