Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte du dimanche 1er juillet 2018

 

La Parole de l’Eternel

 

Il y a bien un message qui sera toujours d’actualité et qui ne change pas,  non ce ne sont pas les supporters de  la coupe du monde du foot qui nous envoient leur message allez les bleus.

Même si c'est intéressant.

 

Mais c’est bien plus que cela,  c'est le message que Dieu adresse à tous les hommes, depuis l’origine des temps.  Et dont l'église est appelé à transmettre le message de la bonne nouvelle en Jésus-Christ l'évangile.

C'est le message de la grâce de Dieu. 

Ce message est porteur de vie, d'espérance  parce que Dieu est lui-même la vie. Son appel retentit encore aujourd'hui à toute l'humanité.

 

J’aimerais partager avec vous ce matin dans l'évangile de Luc 4:14 à 22

« Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. Il enseignait dans les synagogues et il était glorifié par tous. Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit: 

L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés,  Pour publier une année de grâce du Seigneur.  Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur, et s’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.  Alors il commença à leur dire: Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.  Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche et ils disaient: N’est-ce pas le fils de Joseph? »

 

 

Nous pouvons êtres de ceux qui vivent dans la nostalgique du passé

 

La nostalgie est un sentiment de regret des temps passés ou de lieux disparus ou devenus lointains, auxquels on associe des sensations agréables, souvent à posteriori. Ce manque est souvent provoqué par la perte ou le rappel d'un de ces éléments passés.

Nous pouvons dirent ah en ce temps-là, ou de mon temps, je me rappelle, ça a bien changé, autrefois on faisait autrement et puis la nostalgie des choses vécues avec Dieu dans le passé. 

 

Quand j’avais vingt ans ou trente ans,  je me rappelle ces belles années où dans l’église le Seigneur agissait, il opérait des miracles, il y avait des guérisons, le Seigneur parlait plus souvent par la voix prophétique à son église.

La bonne nouvelle était annoncée et des cœurs se tournaient vers le Seigneur.

Ah! Autrefois, nous vivions de belles choses dans le Seigneur, gloire à Dieu.

 

Mais peut-ont revenir au passé?  Nous disons. NON.

Dieu a-t-il changé dans son action? Nous disons. NON

Est-ce que la puissance de Dieu a changé? Nous disons. NON 

La nostalgie du passé nous empêche de regarder le présent et l'avenir d'une manière positive.

Sur ce que nous voyons d’impossible à changer ou bien nous avons un regard de foi sur ce que Dieu va faire et ce que nous allons faire. Avec lui

2

Dans les versets précédents Jésus a été conduit par l'Esprit dans le désert alors qu'il était rempli du Saint Esprit, il a passé 40 jours et 40 nuits dans le désert, tenté par le diable.

 

Confronté à cette opposition spirituelle pour l'empêcher d'accomplir le plan de Dieu.

Mais le Seigneur à chaque tentation du diable affirmera et confirmera sa position de fils de Dieu par la parole à chaque tentation il dira « il est écrit »

 

Cela nous encourage lorsque nous traversons des déserts ils sont permis par Dieu pour que nous affirmions et confirmions devant le tentateur notre position d'enfant de Dieu.

 

Lorsque Jésus entre dans la synagogue il est revêtu du Saint Esprit il n'est pas seulement rempli mais revêtu du  Saint Esprit, c'est aussi la promesse du père que Jésus annonce dans Luc 24: 48 et 49 

 

« Or vous, vous êtes témoins de ces choses et moi, j’envoie sur vous la promesse du Père;

 et vous demeurez dans la ville, jusqu’à ce que vous ayez été revêtus de la puissance d’en haut. »

Cette promesse aura lieu le jour de la pentecôte.

 

 

Lorsque Jésus a lu ce passage du prophète Esaïe il y a plus de 700 ans, avant la venue du Messie 

V 20 il est dit que « Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui »

 

Tous ceux-là avaient les regards fixés sur Jésus qui va dire quelque chose qui va provoquer des réactions différentes.  Chez ceux qui vont entendre cette parole

« Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre  est accomplie ».

 

Suite à cela il nous est dit que « tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche »

L’accomplissement de la prophétie d’Esaïe va avoir lieu au moment où Jésus prononce ces paroles. Le ministère terrestre du Seigneur commence à partir de ce moment. 

 

C’est de lui dont parle ce passage, de Jésus le Messie, l'envoyé, le Oint du Saint Esprit et envoyé pour guérir les cœurs brisés, pour proclamer la délivrance, donner la vue aux aveugles, rendre libre les opprimés et pour publier une année de grâce du Seigneur.

 

Jésus est entré dans le plan éternel du Père. Pour faire la volonté du Père jusqu'au bout, jusqu'à la mort sur la croix, sortir vainqueur de cette mort. 

 

Nous pouvons faire le choix de vivre dans l’accomplissement du plan de Dieu, dans nos vies ou pas.

 

Mais sur quoi fixons nous nos regards. Sur les choses du  passé,  comme la femme de Lot qui est devenue une statut de sel, parce qu'elle regardait vers ce qui l'a rattachait encore à ce monde de Sodome et de Gomorrhe et qui allait disparaître.

 

 

1) Je peux  faire le choix de ne pas croire que cette parole de l’évangile que le Seigneur adresse peut s’accomplir premièrement dans ma vie.

De vivre une guérison intérieur, physique, ou autres  ou d'être libérer d’oppression du passé etc.

peut être nous disons Il y a trop de choses à changé, à transformer en moi

 

Je ne verrais pas de changement, ni dans ma vie, ni dans ma famille, ni dans l’église.

 

Mais la deuxième chose qui est un autre choix

2) Je fais le choix de croire dans l’accomplissement de cette parole.

L’accomplissement de la parole, c’est Christ dans la vie de tous ceux qui croit que par lui le changement de vie est possible. Nous sommes dans cette année de Grâce.

 

 

La guérison, est possible, la délivrance, la liberté, la grâce de Dieu, le pardon de nos péchés La consolation du Saint Esprit, dans l’affliction, sont pour aujourd’hui avant son retour.

 

Je crois que j’ai  beaucoup de chose à changer dans ma vie,  mais je crois que c’est possible avec Dieu, aussi pour  ma famille et dans l’église. C’est possible avec Dieu aujourd'hui,  j'ose croire dans ce qui est impossible aux hommes mais possible à Dieu.

 

La foi c'est regarder à l'invisible parce que les choses visibles sont passagères

 

Ceux qui étaient dans la synagogue lui rendaient hommage et étaient étonnés des paroles de grâce qui sortait de sa bouche.

On lui rendait hommage, mais ces mêmes personnes vont dire de lui « N’est-ce pas le fils de Joseph? ».

 

Je me suis dit que nous sommes aussi comme ces hommes, qui sont là dans la synagogue pour rendre hommage au Seigneur pour ses paroles pleines de grâce. 

 

Elles nous font du bien dans ces moments de culte, mais le Seigneur va-t-il trouvé de la  foi dans sa parole et les fruits qui vont avec ?  

 

Dans l'exercice de son ministère le Seigneur parlait et agissait selon ce qu'il entendait et voyait de son père.

Le Seigneur vient vers nous ce matin,  non  par habitude,  mais pour apporter une parole de vie par le Saint-Esprit qui doit produire des changements dans la vie de ceux et de celles qui la reçoivent dans la bonne terre et qui porte du fruit.

 

Esaïe 55 v8, 11 

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Eternel;

car autant les cieux sont élevés par-dessus la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. Car, comme la pluie et la neige descendent des cieux et n’y retournent pas, qu’elles n’aient abreuvé et fécondé et fait verdir la terre, et n’aient donné la semence au semeur et le pain à celui qui mange,   il en sera de même de ma parole, qui sort de ma bouche; elle ne reviendra pas à moi sans effet, sans avoir exécuté ce que j’ai voulu et accompli ce pourquoi je l’ai envoyée. » 

Les effets de sa Parole dans notre vie.

 

Paul rend grâce à Dieu pour l'église de Thessalonique 1Th 2:13 «  C’est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu’en recevant la Parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la Parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez. »

 

Lorsque Jésus vient dans la Synagogue avec ce message, c’est pour provoquer des changements, il vient pour bousculer les pensées humaines, la logique, les habitudes, les traditions religieuses.

 

La coutume, c’est  la tradition, la routine, l’habitude, l’automatisme, la pratique.

Il y a la bonne coutume et celle qui nous enferme dans un rituel.

On a pris l’habitude de vivre nos cultes de cette manière et si ce matin le Saint Esprit voulait nous faire vivre des changements dans notre vie personnelle. Et notre vie de culte en commun.

La tradition, les habitudes peuvent avoir un effet contraire sur nos changements.

 

Il m'est arrivé de dire au Seigneur parfois, j'aurais besoin Seigneur d'être un peu bousculé.

Ce genre de prière est souvent exaucé, le Seigneur bouscule et dérange nos habitudes.

 

Est-ce que je suis prêt à être bousculé dans mon train train religieux? 

Dans mes habitudes qui me lient, m’enferment dans ma façon de voir les autres, dans ma manière d’être aussi avec les autres.

 

Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre est accomplie.

 

Le Seigneur n'a pas eu peur d'annoncer qu'il était porteur de ce message de grâce et de libération.

 

Je voudrais vous donner une autre pensée sur l'accomplissement de la parole qui se trouve dans le livre du prophète Ezéchiel et vous conduire dans une vallée.

 

Je voudrais encore vous conduire dans une vallée, dans Ezechiel 37

Ce passage nous parle de ce  prophète qui est conduit par Dieu dans une vallée remplie d’ossements desséchés.  

Rien ne représentait la vie, dans cette vallée. Mais la mort

 

Ezéchiel respirait la mort autour de lui dans cette vallée. 

Triste constat dans cette vallée où la mort a pris la vie où l’espoir est transformé en désespoir,  le secours en perdition.

Là dans cette vallée Dieu va dire à son prophète:

« Ezéchiel ces os pourrons-ils revivre ? »  « Je répondis Seigneur Eternel tu le sais » 

Refaire revivre ce qui est mort.

C’est bien l’image de notre monde actuel, où la mort veut régner sur la vie, à cause du péché  la peur sur la paix.

Dieu conduit aussi son église dans cette vallée d’ossements desséchés et comme Ezéchiel il nous pose aussi cette question ce matin

« Ces os pourront-il revivre? »   Quelle va être notre réponse?  « Seigneur Eternel tu le sais. »

 

Qu’est-ce que Dieu va lui ordonner au v 4 « Il me dit: Prophétise sur ces os, et dis-leur: Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel!

Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez »

 

 

ECOUTEZ LA PAROLE DE L’ETERNEL !

Ce qui sera déterminant dans cette vallée remplie d’ossements sera la parole prononcée par la bouche du prophète de la part de Dieu à ces os desséchés.  Pourquoi parce qu'il a entendu lui- même la parole que Dieu lui adressait pour Israël.

Ecoutez la parole de l’Eternel. 

 

Des choses vont changer lorsque la parole va être prononcée.

Ça commence par un bruit  v7 Un mouvement, Les os s’approchent les uns des autres

v 8 Des nerfs se forment, La chair et ensuite la peau, mais Pas d’Esprit en eux.

On ne sait pas combien de temps ça a demandé pour refaire un corps, mais ce qui est important,  c’est que Dieu a accompli un miracle, là dans cette vallée.

 

Cette vision représentait l'état du peuple qui était comme des os desséchés.

v 11  Il me dit: Fils de l’homme, ces os, c’est toute la maison d’Israël. Voici, ils disent: Nos os sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus.

Ils étaient perdus sans espérance, mais lorsque Dieu demande à Ezéchiel de prophétiser Dieu fait la promesse de faire sortir son peuple de la captivité de leur sépulcre.

 

Ce matin, je ne sais pas si vous faite partie de ces os desséchés?

Ils étaient complètement secs, comme mort, sans vie ou bien nous sommes comme Ezéchiel qui a été appelé à croire en l’impossible de Dieu: redonner vie à ces os desséchés est ce que c'est possible?

Dieu appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient.

 

Dieu a redonné vie à ceux qui étaient mort. Dieu peut redonner vie là où peut-être quelque chose est comme mort en toi.

 

Dieu t’appelle à te réveiller et à entrer dans son plan de grâce Ephésiens 5:14  C’est pour cela qu’il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d’entre les morts, Et Christ t’éclairera.

 

L’église n’est pas morte, elle a reçu la vie de Dieu qui met un arrêt à ce qui nous empêchait de vivre et d’être libre.

L’église est porteuse  d’un message de vie et de résurrection comme Ezéchiel qui va prononcer à ces os de se reformer en un corps en bonne santé,   à ceux qui sont perdus sans espérance.

Ce message a son accomplissement dans la mort et la résurrection du Seigneur.

 

Alors levons nous pour répondre à son appel d’être ses témoins  et que la renommée du Seigneur se fasse connaître autour de nous.

 

Mes amis ce matin,  le ministère du Seigneur se  poursuit à travers l'église, nous avons des choses à vivre et à transmettre de la part du Seigneur.  Par le témoignage, par la prière, par les dons donnés à l'église, les ministères, etc.

 

Dieu veut accomplir sa parole par des signes et des miracles.

Marc 16 v15 à 20   « Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.  Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.  Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues;   ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.  Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.

Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. »

 

« Aujourd’hui cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre est accomplie. »

 

Ma décision, je me lève et je crois au changement et dans l’accomplissement de la Parole de Dieu dans ma vie, dans ma famille, dans l’église.

 

Soyons dans la bonne direction de l’Esprit qui va nous conduire à vivre des choses nouvelles avec lui. 

Yves Rosay

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique