Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte du dimanche    2 juin 2019

Ton enfant a du potentiel

 

Chers parents, cher adulte responsable, l’heure est grave.

Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas. Je suis Johan et aujourd’hui je me présente devant vous comme étant l’avocat des enfants et adolescents et jeunes adultes. J’ai été missionné par vos enfants pour vous dire que vous ne répondez pas à leurs besoins.

 

J’ai des preuves …écrites. Vous n’avez pas acheté de portable à votre enfant, vous n’avez pas acheté le jeu qu’il voulait dans le magasin, tu n’as pas acheté le petit chien que je voulais. Vous vous énervez trop vite sans savoir la vérité; vous leur avez dit qu’ils étaient pénibles; vous leur avez fait savoir qu’il n’était pas doué, vous leur aviez dit de ne pas faire l’enfant dans son comportement alors que c’est un enfant. Vous leur aviez dit qu’ils manquent de foi.  Vous leur avez dit que son frère n’est pas pareil.

Vous êtes coupable de ne pas avoir répondu aux besoins de tes enfants, alors qu’ils le désiraient. {d’un ton ironique} Vous êtes des parents indigne, imparfait de ne pas répondre aux besoins de  ton enfant.

 

Ce matin, je continue la thématique sur la famille en parlant des besoins des enfants envers les parents. C’est-à-dire que nous allons évoquer, maintenant, sur les besoins que les parents doivent répondre à leurs enfants, pour leur permettent d’acquérir leur potentiel de personne à part entière.

En effet, un enfant est fait pour devenir un adulte et non rester comme Peter Pan, un éternel enfant.  L’enfant a des besoins dont il doit satisfaire. Il a besoin de manger, boire, s’habiller, mais aussi des besoins affectifs, émotionnels, psychiques. Cependant, selon son âge, il lui est difficile de répondre seul à ses besoins. Il a donc besoin de ses repères qui sont les personnes responsables de lui. Ses parents, familles d’accueil, éducateurs, oncles, tantes, grands-parents. Chacun a son rôle à jouer pour permettre le développement de l’enfant qui est sous sa responsabilité. Cependant, nous sommes d’accord pour dire qu’élever un enfant n’est pas une responsabilité facile, mais c’est une responsabilité  qui lorsqu’elle semble impossible devient possible avec Dieu. Dieu t’aide pour devenir le parent qui répondra à ses besoins. C’est aussi pour nous un rappel de nous dire que l’enfant que j’ai sous ma responsabilité appartient à Dieu. Nous avons la mission de leur témoigner  l’amour de Dieu, afin que l’enfant voit qui est Dieu pour lui. 

Toutefois, les parents ont leur vécu. Lorsqu’un enfant nait, il peut y avoir de l’appréhension. Suis-je à la hauteur de répondre à cet enfant? J’ai une bonne nouvelle, personne n’est capable de donner la meilleure éducation. Personne n’est parfait. Mais toutes personnes qui décident de suivre Dieu, peuvent compter sur Dieu. Car Dieu est présent dans la vie de ton enfant, qu’il le suive ou pas.

Le livre des Psaumes 78.5-8 nous parle de responsabilité du parent, mais aussi d’une  promesse à celui qui éduque son enfant dans la voie du seigneur.

« Il a établi un témoignage en Jacob, il a mis une loi en Israël et il a ordonné à nos pères de l'enseigner à leurs enfants, pour qu'elle fût connue de la génération future, des enfants qui naîtraient et que, devenus grands, ils en parlassent à leurs enfants, afin qu'ils missent en Dieu leur confiance, qu'ils n'oubliassent pas les oeuvres de Dieu et qu'ils observassent ses commandements, afin qu'ils ne fussent pas, comme leurs pères, une race indocile et rebelle, une race dont le coeur n'était pas ferme et dont l'esprit n'était pas fidèle à Dieu ».

Dieu encourage l’éducation de ses enfants dans la voie de Dieu, afin qu’ils dépendent un jour de Dieu, qu’ils se tournent vers Dieu et qu’ils deviennent des ambassadeurs de Dieu.

 

En quoi répondre à son enfant lui permet-il de devenir l’être que Dieu voit en lui?

Nous verrons dans un premier temps qu’un parent peut avoir un comportement destructif pour le développement de son enfant. Dans un second temps, nous verrons qu’un comportement édifiant est un enseignement dans les voies du Seigneur.

 

I - Un comportement destructif

Un comportement destructif est une attitude qui répond mal aux besoins de l’enfant. On répond aux désirs plutôt que de répondre aux besoins édifiants de l’enfant.

Il est donc parfois difficile de reconnaitre le besoin du désir de l’enfant. Mais en même temps il y a la volonté de l’aimer.

L’apôtre Paul nous évoque le comportement qui n’est pas bon pour le développement de son enfant. Alors qu’il apporte un enseignement sur l’obéissance des enfants envers les parents.  En Éphésien 6.4, l’apôtre Paul dit:

« Et vous, père, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. »

 

contexte historique Il faut savoir que les pleins pouvoirs de l’autorité étaient donnés au père à l’époque. Mais maintenant, cette autorité est donnée aux parents. Alors nous devons le lire ainsi, « Et vous, Parent, n’irritez pas vos enfants, mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. » C’est un couple qui s’occupe de l’enseignement des enfants. Alors le comportement défavorable vient de la part des parents et non de l’un ou de l’autre. Lorsque l’un parle, l’autre aussi parle à travers l’autre. Avoir le bon comportement auprès de son enfant n’est pas une responsabilité facile, elle nous demande d’être humble.  Malgré la fatigue, l’énervement, le besoin de repos. Nous devons veiller à notre comportement. Qui n’est pas simple à faire tous les jours.

Mais en même temps, que veut nous enseigner l’apôtre Paul lorsqu’il dit: « parents, n’irritaient pas vos enfants ». Dois-je tout lui céder, dois-je lui dire oui quand bien même je devrais dire non?

 

Nous sommes, aussi, dans une époque où les enfants sont appelés « les enfants rois ».  En résumé, on ne doit pas frustrer l’enfant, on ne doit pas lui dire non, mais on fait tout ce qu’il demande. On parle même que les enfants deviennent des enfants tyran. Est-ce que la bible nous encourage à ne pas frustrer ses enfants, à ne pas mettre de cadre ou à ne pas avoir un comportement autoritaire avec son enfant ?

Voici la raison de ne pas irriter son enfant. En Colossiens 3.21, nous pouvons lire « Parents, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent. »

 

Arrêtons-nous sur le mot « irriter ». Lorsque Paul parle d’irriter, il énonce un comportement qui pousse votre enfant dans une colère et dans un découragement qui l’empêche de devenir la personne qu’il doit devenir. En Grec, les mots utilisés sont Erethizo ou Parorgizo) qui décrit une personne que l’on provoque que l’on pousse à bout ? C’est à dire qu’on lui montre qu’on ne croit pas en lui et que je ne m’investirais pas en sa personne.

Et nous allons voir 4 comportements qui empêchent le développement de son enfant. Sachant qu’il peut en avoir d’autres mais qu’ils ne sont pas mentionnés dans ce texte.

 

Chers adultes, L’enfant n’a pas besoin:

1- d’être comparé à ses frères ou soeurs pour avoir son potentiel

David et frère. Vu comme un jeune dont il n’y a pas d’avenir. (1Sam16)

Je ne sais pas si vous avez souvent entendu cette phrase. Mais voici une phrase que je n’aime pas entendre de la bouche des adultes. Quand un enfant fait mal quelque chose, genre une bêtise, ou ne participe pas aux tâches ménagères, ou est désobéissant. Ils t’utilisent pour dire ton frère fait comme ceci. Il ne doit pas être similaire à une autre personne. Il doit être vu tel que lui est et non selon les actions ou de la personnalité de son frère ou de sa soeur. Il existe tel qu’il est avec ses défauts et ses qualités.

 

Ou de se comparer à son âge. À notre génération, nous n’étions pas comme cela. On était plus respectueux du passé. Leur dire une affirmation comme cela. C’est leur dire une vérité qui peut les rendre comme cela. Si tu dis à quelqu’un qu’il est nul. Tu le décourages et tu le persuades à être nul. Arrêtons. De dire de cette génération est comme ceci, elle manque de foi, elle est irrespectueuse.

Passe du temps avec elle. Montre-lui que tu crois en elle. Quart@ par Gédéon est une association qui dit croire en l’individu. Toute personne qui veut aimer et prendre du temps avec les enfants ou les personnes âgées de nos quartiers sont les bienvenues. ( contacter l’adresse lillebonne.quart@gmail.com)

 

2- d’être le favori

Joseph, le fils de Jacob.

Il en était le favori. Ce qui l’empêchera de vivre une relation saine avec ses frères. Au contraire, il a reçu la haine, la jalousie. À tel point, que ses frères ont pensé le tuer. Mais vendu comme esclave. Il avait en lui la rancune envers ses frères.

{application} Je crois qu’il y a des affinités qui se créent avec un de ses enfants. Quand celui-ci s’intéresse à ce que tu aimes faire, mais pour éviter que cette relation influence de manière négative sur tes autres enfants. Veille en tant que parent à t’intéresser aux intérêts de tes autres enfants. Pour cela, implique-toi dans cette relation. Chaque enfant a besoin d’être aimé pour sa personne et non pour ses aptitudes.

 

3-  de la pression familiale

Souvent, les parents vont essayer d’apporter à leurs enfants ce qu’eux n’ont pas eu. C’est une réaction égoïste. Car on pense à soi et non au besoin de son enfant. La surprotection de l’enfant, car l’absence de mes parents à la maison, fait que je vais protéger mes enfants. Le manque de reconnaissance dont j’ai pu avoir, alors que je me destinais à faire ce dont on espère de moi. Il obtient la reconnaissance pour lui alors que son enfant ne s’identifie pas à sa ou alors à la pression de plaire à ses parents. Ce qui peut ne jamais aboutir. 

La peur de le voir vivre des choses qu’il ne nous semble pas tailler pour lui. J’ai vécu ça, alors je m’en éloigne et j’en éloigne mon enfant.

{application} Abandonne tes échecs devant Dieu, abandonne tes peurs à Dieu, afin de ne pas les transmettre à tes enfants, et il accomplira des choses dont tu n’imagines même pas.

 

4- Que tu le compares à un adulte: des réactions disproportionnées

Tu sais lorsque tu dis à ton enfant, après une réaction inappropriée ou une attitude amplifiée.  « ne fait pas l’enfant ». Cela sous-entend que l’enfant n’est pas un enfant. Et donc qu’il n’a pas le droit de réagir comme un enfant. Ton enfant grandit, mais il n’est pas au stade de la vie à laquelle tu es. Il est important de ne pas les comparer à un stade de la vie, auquel ils ne sont pas. Les réactions disproportionnées de votre enfant sont normales. N’oublions pas que notre société a créé des enfants rois. Lorsqu’un besoin n’est pas satisfait. Il est normal d’avoir une réaction de tyran comme il avait l’habitude de tout avoir.

C’est là que l’on peut retrouver deux stades de vie qui se rencontre et se confronte. D’un côté, nous avons les adolescents qui rentrent dans une crise identitaire. Il approfondit ses rôles sociaux et il a besoin de définir sa personnalité. L’école, le loisir, la famille sont trois sphères qui l’entourent. Il est dans une certaine confusion qui pousse à se définir. En général, quand les enfants arrivent au stade de l’adolescence, les parents sont dans la tranche d’âge des 40-65 ans. C’est le besoin de montrer l’exemple, d’affirmer ce en quoi je crois et d’être fier de ce que je fais ou de ne pas être fier. Par ce besoin d’être vu comme un exemple. Le conflit entre l’adolescent et le parent se comprend. Les deux veulent montrer qu’ils ont raison.

{application} Cher parent, acceptez que votre enfant teste vos valeurs, mais restez convaincu de vos valeurs. C’est dans le but qu’elles deviennent leurs valeurs.

 

{conclusion}

N’irritez pas vos enfants, n’est pas un ordre de Paul pour ne pas frustrer, pour ne pas mettre un cadre, mais l’apôtre Paul nous enseigne qu’il faut faire attention de ne pas décourager le potentiel de son enfant.  L’éducation d’un enfant est une responsabilité difficile à réaliser, mais pas impossible. En tant que chrétien, il y a cette espérance que son enfant rencontre le Seigneur, mais il y a cette peur que son enfant fasse le choix de ne pas croire en Dieu.  Dieu nous encourage à voir le potentiel de son enfant en l’éduquant dans la présence de Dieu.

 

II- un comportement édifiant l’enfant, la solution de Dieu

Nous venons de voir les comportements qui ne permettent pas à un enfant de répondre à ses besoins dans le but de devenir un adulte responsable, qui dépend de Dieu. Car le projet de Dieu pour un enfant est qu’il grandisse. Pour cela, « un enfant doit croître et se développer dans tout ce qu’il est (physiquement, spirituellement, socialement) ». L’enfant doit s’accomplir, par lui-même, mais en étant accompagné par ses parents. L’apôtre Paul nous donne ce conseil de comment répondre aux besoins de son enfant. Éphésiens 6.4 « Mais élevez-les en les corrigeant et en les instruisant dans le Seigneur »

Nous savons que la vie est faite d’épreuves et de joie. Faire face à une épreuve n’est pas quelque chose de simple surtout pour un enfant qui amplifie sa crise. Lorsqu’un enfant est en crise, il est donc bon de comprendre qu’il ne le fait pas exprès, mais qu’il exprime un besoin qui est non satisfait.

Nous avons déjà entendu  parler de différents besoins que l’enfant n’ait pas besoin, maintenant, j’aimerai vous partager le besoin que l’enfant a besoin.

Nous connaissons les 5 besoins fondamentaux (physiologique, de sécurité, d’appartenance, d’estime, d’accomplissement). Ce sont les 5 besoins fondamentaux qui regroupent des besoins que chaque individu a besoin de satisfaire pour grandir.

 

L’apôtre Paul nous parle de les élever en les corrigeant et en les un instruisant dans le Seigneur. Cela nous implique cette responsabilité. En tant que personne qui a décidé de suivre Jésus. Tu deviens un supporter de Dieu. Tu crois en ses promesses, tu crois en ses paroles, tu crois aux valeurs qu’il te transmet pour te permettre la meilleure personne que tu es.

Lorsqu’on parle d’élever, de corriger, d’instruire, ce sont des verbes qui nous poussent à l’action et qui nous responsabilisent. Ces actions doivent nous pousser à faire attention à ce qu’il demande, à ce dont ils ont besoin. Mais avant toute chose, pour répondre « facilement à ses besoins, il faut que l’adulte qui en est responsable décide de donner de l’importance à la relation avec l’enfant {…} pour répondre aux besoins de l’enfant, il faut être à l’écoute ».

Voici une vidéo d’engagement et d’écoute d’un père avec sa fille. Le père se préoccupe du besoin de sa fille. La vidéo nous montre qu’il est dur pour un parent de voir son enfant grandir. Voir sa fille se faire séduire par des garçons. Le père montre qu’il a confiance en elle. Mais il établit un cadre de confiance en faisant un premier geste. Il se montre en tant que conseiller, et non en tant que dictateur.

 

Dieu appelle chaque parent, à prendre part à l’éducation complète de son enfant. Malgré ses limites, malgré ses défauts, Dieu croit au fait que tu es un bon père et une bonne mère. Il sait que nous sommes capables de leur transmettre les bonnes bases et de transmettre l’amour de Dieu pour eux. Et ce matin, je ne vais pas vous parler des besoins physiologiques, alimentaires, mais du besoin spirituel de l’enfant. L’enfant a besoin de Dieu.

Besoin de Dieu

Je ne vais pas vous parler de comment répondre aux différents besoins, car je crois que chaque parent fait de son mieux. Mais je vais vous encourager ce matin à répondre aux besoins d’appartenir à Dieu.  Nous sommes tous des pécheurs et même l’enfant. Il découvre la vie alors le mensonge, la jalousie, l’envie de plaire, le risque du danger, les interdits à franchir font partie de son développement personnel. Ton enfant a besoin de Jésus comme son sauveur et messie. Celui qui l’aime et le pardonne.

Pourquoi devons-nous leur enseigner la présence de Dieu, dès leurs naissances? Tout simplement, car cette enfant est un cadeau de Dieu à ses parents, mais aussi dans le but qu’ils puissent un jour prendre sa propre décision de suivre Dieu et de le servir.

 

1) Dans le but de mettre sa confiance en Dieu

Ps 78.8 « Afin qu'ils missent en Dieu leur confiance, qu'ils n'oubliassent pas les oeuvres de Dieu et qu'ils observassent ses commandements »

Enseigner l’amour de Dieu et les valeurs de justice, de grâce à son enfant. C’est pour que lui-même puisse mettre sa confiance en Dieu. L’enfant a besoin de communiquer sur sa journée avec toi. Mais il y a une part de mystère avec les ça va. As-tu passé une bonne journée? Si tu poses des questions dont il a la possibilité de répondre par oui ou par non. Ne t’attends pas à une autre réponse. Mais si tu restes ouvert à la discussion en posant les questions comment s’appelle ton copain? Tu as fait quoi aujourd’hui? L’échange va se faire. Mais c’est aussi dès le plus jeune âge qu’il faut pousser l’enfant à faire un pas de foi. Lorsqu’un copain l’embête, le harcèle, la lecture de la parole et la prière sont une manière de montrer à son enfant que l’on peut avoir confiance en Dieu. Et que Dieu fera tomber son méchant.

{Témoignage des enfants harcelé}

Phoenix et Kingston sont deux enfants qui ont vécu le harcèlement d’un de leur camarade. Il en parle à leur parent. Qui va en parler à l’école. Cela n’a rien changé. Mais voici la meilleure réponse des parents. Ils ont décidé de lire la bible et de prier. Par la suite, les enfants ont offert une bible à leur harceleur et celui-ci a dit: « merci et désolé pour toutes les mauvaises choses qu’on vous a faites ». La parole de Dieu transcende les coeurs des affligés.

 

Dans le but que Dieu se révélera dans le coeur de ton enfant

Prov 22.6 « Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. »

La prière, la lecture de la bible, les temps en famille, la notion de travail, d’équité, de justice, de générosité sont des instructions qui s’enseignent dès le plus jeune âge. La voie qu’il doit suivre est une voie dans la présence de Dieu. Ce qu’il fait après découle de la relation qu’il a avec Dieu. Instruite c’est persévérer dans l’éducation de ton enfant. C’est faire en sorte que ce que tu as enseigné à ton enfant soit inscrit dans son Esprit. Je suis persuadé que les enfants qui ont entendu parler de Dieu, même s’ils ne le suivent pas ont la conception de croire que Dieu est vivant. Mais un jour viendra où il fera le bon choix. Car Dieu ne laisse pas ses enfants loin de lui. Il les appelle. À vous de leur montrer la bonne voie.

 

D’être un ambassadeur de Dieu là où tu vis

Dt 6.7 « Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te léveras. »

Ton enfant a besoin de vivre des temps avec Dieu dans tous les domaines de sa vie. Il a besoin que les principes de vie de Dieu l’accompagnent tout au long de ses journées. Alors il va chercher à comprendre qui est Dieu pour lui dans sa vie d’Église, dans la vie de famille, dans la vie étudiant. Maintenant, ton enfant ne peut trouver sa personnalité et son identité en Christ si lui-même veut le rechercher ne le bouscule pas, mais fais donc un cadre. Et ne lui demande pas des choses que tu ne fais pas. Si tu pries seulement le dimanche et que c’est le seul lieu où lui t’attend, ne lui demande pas d’avoir une relation personnelle avec Dieu. Ton enfant a besoin de voir les différents stades que tu as avec Dieu, personnel (lire seul sa Bible), en famille ( intercéder ensemble), en communauté ( en louant Dieu avec d’autres personnes).

 

Dieu responsabilise les adultes en leur donnant cette grâce et cette autorité d’élever ses enfants. Enseigner à l’enfant, ce qu’on a sur le coeur est facile mais le plus dur est de voir le résultat qui peut être contraire à ce qui était espérer. Être parent est une certitude de faire des erreurs. Il est sûr que parfois, les parents ne vont pas répondre aux besoins précis de leurs enfants. Il est donc bon pour toute personne qui croit en Dieu de se tourner vers son créateur pour qu’il t’aide à améliorer ta relation avec ton enfant mais aussi à ce qu’il fasse de tes mauvais comportements une source de renouveau et qu’il te montre qu’avec lui tu peux et tu es un bon parent. Avoir une relation avec Dieu c’est avant tout le premier besoin que va avoir ton enfant. Car Dieu est son créateur et il a besoin d’être près de son créateur pour découvrir la personne qu’il est. 

 

Johan LEPREVOST

 

 

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique