Eglise Apostolique
Eglise Apostolique

Culte du dimanche 27  août 2017 

La Prospérité

 

Anecdote :

Lorsque mes parents étaient mariés, les parents de mon père lui ont donné une vieille commode. Cette commode se trouvait dans leur poulailler depuis des dizaines d’années mais ma grand-mère paternelle était convaincue qu’elle leur serait utile dans leur nouvelle demeure de jeunes mariés. Cette commode était couverte d’une épaisse couche de poussière, d’excréments et de plumes. Ma grand-mère tenta de la laver en vain, elle décida donc de la recouvrir d’une épaisse couche de peinture d’un affreux vert olive. 
Cette horrible commode vert olive se retrouva dans notre corridor toute mon enfance. 
Enfin, ma mère décida de faire enlever la peinture. Elle l’emmena chez un ami de la famille qui avait établi une entreprise de repolissage dans son garage. 
Ma mère déposa la commode et dès le lendemain elle reçut un appel de cet ami lui disant de passer la chercher. Elle n’arrivait pas à croire qu’il ait réussi à faire un tel travail en si peu de temps. Comment avait-il pu y arriver en moins de 24 heures ? 
Cet ami expliqua qu’il effectua des recherches sur les particularités de la commode pour découvrir qu’elle avait été faite durant la Guerre de l’Indépendance et que c’était un précieux meuble de famille. Il évoqua le fait que ce meuble fût fabriqué par nul autre que George Washington lui-même ! Il refusa d’y toucher disant qu’il valait plusieurs dizaines de milliers de dollars. 
Ma mère insista, elle tenait à ce que cet ami restaure cette pièce historique. Plusieurs mois de travail minutieux ont été nécessaires afin de restaurer la commode dans son état original. Une fois la saleté enlevée, il commença à polir la commode afin de la vernir et lui rendre sa beauté initiale. 
Vous êtes cette commode, destinée à être valorisée et aimée. Vous avez pourtant décidé d’habiter dans le poulailler qui vous a recouvert de dizaines d’années d’excréments, de poussière et de plumes. Un jour une personne bien intentionnée, un autodidacte vous a peint d’une teinte de vomissure (vert caca d’oie). Dieu veut enlever tout ça et vous restaurer avec douceur et amour à la beauté naturelle de Sa création. Le laisserez-vous faire? Vous avez été créé à son image afin de faire partie de Sa stratégie en ce moment précis de l’histoire.

 

Rom 8 : 28-30

Nous savons encore une chose: Dieu fait tout pour le bien de ceux qui ont de l’amour pour lui. Ceux-là, il les a appelés selon son projet. En effet, ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les faire ressembler à son Fils. Ainsi, son Fils sera l’aîné d’une grande famille. Ceux que Dieu a choisis d’avance, il les a aussi appelés. Ceux qu’il a appelés, il les a aussi rendus justes, et ceux qu’il a rendus justes, il leur a aussi donné sa gloire.

 

PROSPERER

La langue anglaise est en constante évolution. Le sens de nombreux mots a changé de façon spectaculaire au fil des années.

Prenons, par exemple ce que le roi Georges Ier a dit à l’architecte Christopher Wren après que ce dernier ait reconstruit la cathédrale Saint Paul de Londres, détruite durant le grand incendie de 1666.

Il décrivit son œuvre comme étant "amusante, artificielle et terrible". Que d’encouragements!

En réalité, c’était l’équivalent d’un compliment, parce qu’au dix-septième siècle, ces mots voulaient dire respectivement, "agréable", "véritable œuvre d’art" et "impressionnante".

Le mot prospérité a lui aussi subi certains changements au fil du temps.

Il s’est dénaturé jusqu’à ne plus concerner que l’appât du gain, la richesse.

Dans la Parole de Dieu le mot prospérité est un terme biblique qui englobe bien plus que l’argent et les biens matériels.

  • Mot grec pour "prospérer" est euodo, ce qui veut dire "bénéficier d’un long voyage, d’un chemin facile, avoir du succès."
  • Le mot hébreu pour "prospère" est riche de sens et d'utilisations. Ce mot fait toujours référence à quelque chose ou quelqu'un qui grandi avec des pas de géants.
  • Un des mots hébreux pour « prospérer » est tsalach, qui signifie « progresser, dépasser, avoir du succès et être fructueux, grandir à pas de géants.»
  • Le nom prospérité se dit shalom en hébreu et signifie « facilité et tranquillité ».
  • Il s’apparente aux mots paix et abondance. 
  • Une autre définition du mot prospérité est « une aide le long du chemin ». Cette définition me plait particulièrement.
  • Nous sommes tous sur le chemin de la vie et la prospérité est notre sac de réserve, comme si Dieu avait préparé les sandwichs et le thermos de café nécessaires à notre voyage vers l’éternité!

 

3 Jean 2-4

Bien-aimé, je souhaite qu'à tous égards tu prospères et que tu sois en bonne santé, comme ton âme prospère, car je me suis très-fort réjoui quand des frères sont venus et ont rendu témoignage à ta vérité, comment toi tu marches dans la vérité. Je n'ai pas de plus grande joie que ceci, c'est que j'entende dire que mes enfants marchent dans la vérité.

Dieu a le même désir pour toi. Il veut que ta vie aille de l’avant et ce, dans tous les domaines. Notre prospérité existe pour une raison :

  • "Révéler la gloire de Dieu", mais elle est aussi conditionnelle.

Utilisons la Parabole que Jésus partage dans Matthieu 25 : 14-30. 

Cette parabole décrit le Royaume de Dieu de la façon suivante.

  • Un homme devait s’absenter quelques temps pour aller dans une contrée lointaine. Avant de partir, il appela ses serviteurs afin de s’assurer que ses affaires seraient prises en main convenablement.
  • Il donna cinq talents à l’un de ses serviteurs, à un autre deux et au troisième un seul talent. Après cela, il les quitta.
  • Celui qui avait cinq talents mit en œuvre toutes ses capacités et travailla dur, multipliant par deux ce que le maître lui avait donné. De la même manière, le deuxième serviteur utilisa intelligemment ce qui lui avait été donné et récupéra quatre talents au lieu de deux.
  • Mais le dernier serviteur, de crainte de perdre l’unique talent qu’il possédait, creusa un trou et l’enterra. Évidemment, lorsque le maître revint, il félicita les deux serviteurs qui avaient fait fructifier leurs talents. Et sans surprise, le troisième reçut une réprimande. Il fut demandé que son talent lui soit retiré et soit donné à celui qui en possédait déjà dix. Le maître dit: "Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a."
  • Les deux serviteurs avaient pris ce qui leur avait été donné et avaient prospéré. Ils avaient utilisé ce qui se trouvait entre leurs mains, tout en ayant conscience que leur prospérité existait pour une raison.
  • De nos jours, la prospérité a toujours une raison d’être, mais elle est conditionnée par la manière dont nous utilisons ce que Dieu nous a donné. Il donne des dons, des talents, des bénédictions et le potentiel nécessaires à la prospérité dans tous les domaines de notre vie.
  • N’enterre pas les talents qui te sont donnés par Dieu.

Dieu ne nous demandera jamais de faire une chose pour laquelle il ne nous a pas qualifiés d’avance.

« Il donna cinq talents à l’un. Deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon ses capacités » (Matt. 25 : 15)

  • En d’autres termes, la personne qui s’était vue attribuer un talent, n’avait pas à donner le même rendement que les autres, mais devait travailler à hauteur de ses propres capacités.
  • Il en est de même pour toi. Dieu te demande d’agir selon les capacités qu’Il t’a données.
  • Il a souvent une perspective concernant tes propres capacités et celles qui sont encore en devenir.
  • Mais rappelle-toi qu’Il est celui qui te qualifie, même lorsque tu sens que ça travaille là où tu n’en as pas l’habitude.
  • Dieu ajoute son abondance exceptionnelle aux capacités qu’il t’a données.
  • Il prend ton naturel et y ajoute son super, pour obtenir du « super naturel », du surnaturel.
    • Tu enterres ce qui ne t’appartient pas.

« Celui qui n’en avait reçu qu’un alla faire un trou dans la terre et cacha l’argent de son maître » (Matt. 25 : 18)

Nos vies ne sont pas les nôtres et pourtant Dieu les a remises entre nos mains

  • C’est ici l'une de ces contradictions saintes qui nous font regarder le visage de Dieu avec un émerveillement absolu.
  • C’est vrai: Vous êtes l’œuvre de Dieu. Vous avez été créé en Jésus-Christ pour un seul but:
  • Les bonnes œuvres que Dieu a envisagées particulièrement pour vous avant le commencement des temps.
  • Vous devez abandonner votre droit de gémir et de bouder, puis saisir avec enthousiasme le plan de Dieu pour votre vie qui se trouve dans le fruit de l’Esprit.
  • Vous avez été créé pour des bonnes œuvres et non pour les œuvres de la chair ou pour vous laisser guider par vos émotions.
  • Les bonnes œuvres que Christ a envisagées pour vous avant même que vous ne naissiez sont bien plus que la lecture d’un livre de dévotions ou l’écoute de musique d’adoration.
  • Les bonnes œuvres que Dieu avait dans Ses pensées quand Il vous a imaginé étaient si glorieuses qu’Il a déclaré à travers les âges que vous êtes Son propre chef d’œuvre.
  • Dieu a gardé Son œil sur vous depuis le commencement du temps afin que vous fassiez quelque chose extraordinaire à un tel degré que même les anges s’émerveilleraient et désireraient vivement obtenir la tâche qui vous incombe !

 

  • Le serviteur qui a enterré son talent dans la terre a enterré une chose qui ne lui appartenait pas.
  • Le serviteur n’était que le gardien du talent et il savait qu’il devrait un jour rendre des comptes le concernant.
  • Si tu enterres ton potentiel, tu mets en terre une chose qui ne t’appartient pas.

La Bible dit à propos des dons : 

« Tout don excellent, tout présent parfait, vient d’en haut ; il vient du Père des lumières, chez qui il n’y a ni changement, ni éclipse. » Jacques 1 : 17.

Je pense que la prospérité met en valeur les vulnérabilités et expose les faiblesses. Elle révèle ce qui se trouve réellement dans le cœur d’une personne.

Dès lors que tu te vois comme un canal de générosité et que tu t’engages pour Christ, tu es prêt à vivre une croissance qui va mettre ta vie en valeur.

Les bénédictions de ta vie: santé, famille, relation personnelle avec Dieu, études, finances, te permettent de mener tes projets à bien.

Je prie pour que tu deviennes une de ces personnes en qui Dieu a confiance et à qui Il donne des occasions de réussir, parce qu’il sait que tu ne feras pas un trou dans la terre pour y mettre ce qu’Il t’a donné, mais qu’au contraire, tu t’engageras avec zèle à le faire fructifier en Son Nom, selon les désirs de ton Sauveur et Seigneur.

Nous avons la clé de la prospérité :

V 3 : des frères sont venus et ont rendu témoignage à ta vérité, comment toi tu marches dans la vérité.

  • plus nous serons proche de Dieu,
  • plus notre âme s'épanouira en Christ,
  • prospérera, grandira.

Dieu veut que nous prospérions dans tous les domaines de notre vie.

Il n'y a aucune limite pour Lui, que ce soit pour :

  • notre âme, nos familles, notre corps, nos biens matériels, nos finances.
  • C'est souvent nous qui le limitons.
  •  Nous n'utilisons pas ce que nous avons,
  •  ou nous l'utilisons pour nous-mêmes et ce n'est pas que dans le domaine financier.
  • Nous avons des dons que ne faisons pas fructifier de peur 'd'être utilisé' ou
  • Peur de perdre l'image que l'on donne
  • Peur de perdre ce que nous avons
  • et après la peur, le manque de foi s'installe.

Si votre désir est de prospérer (grandir à pas de géants), alors vous devez vous soumettre à un régime chargé de vitamine.

  1. Vous devez lire votre Bible :
    • tous les jours pour renforcer les muscles et augmenter l'endurance de votre esprit.
    • Nous ne lisons pas la Bible pour les informations mais pour la transformation.
    • le pouvoir miraculeux qui se trouve dans la Parole est une vitamine extraordinaire qui met en place la santé dans votre esprit tous les jours de votre vie.
    • Beaucoup de gens trouvent des excuses pour justifier le fait qu'ils ne lisent pas leurs Bibles quotidiennement.
    • L'une de ces excuses est "je ne comprends pas.
    • Laissez-moi vous encourager aujourd’hui si cela est votre cas:
    • Continuez toujours à lire!
    • Dieu vous rencontrera que votre pensée perçoive ou non la vérité éternelle contenue dans la Parole.
    • Même si votre pensée "ne comprends pas"... Votre esprit est en train de boire cette vérité !
    • Votre choix de nourrir votre esprit avec des substances saines va garder votre esprit fort et robuste même si votre âme est hors de contrôle.
    • Lire la Bible quotidiennement est primordial parmi les habitudes que vous devez mettre sur pieds spirituellement afin d’être une personne vive émotionnellement.

 

Psaumes 119: 25-40

Je suis affalé dans la poussière. Rends-moi la vie conformément à ta parole! J’expose mes voies, et tu me réponds; enseigne-moi tes prescriptions! Fais-moi comprendre la voie de tes décrets, et je méditerai sur tes merveilles! Mon âme est accablée de tristesse: relève-moi conformément à ta parole! Eloigne-moi de la voie du mensonge et accorde-moi la grâce de suivre ta loi! Je choisis la voie de la fidélité, je place tes lois sous mes yeux. Je m’attache à tes instructions, Eternel, ne me couvre pas de honte! Je cours sur la voie de tes commandements, car tu épanouis mon cœur. Enseigne-moi, Eternel, la voie de tes prescriptions, pour que je la suive jusqu’à la fin! Donne-moi l’intelligence, pour que je garde ta loi et que je la respecte de tout mon cœur! Conduis-moi dans le sentier de tes commandements, car je l’aime. Pousse mon cœur vers tes instructions, et non vers le profit! Détourne mes yeux de ce qui est sans valeur, fais-moi vivre dans ta voie! Accomplis envers ton serviteur ce que tu as promis à ceux qui te craignent! Eloigne de moi l’insulte que je redoute, car tes sentences sont pleines de bonté. Je désire vraiment appliquer tes décrets: fais-moi vivre dans ta justice!

 

  1. Louer le Seigneur :
  • Un exercice quotidien rafraîchissant auquel vous pouvez participer est de passer un temps dans la louange.
  • Il est d'une importance vitale que vous compreniez que les moments passés en pure adoration vont vous permettre d'endurer les tempêtes de la vie.
  • Adorer le Seigneur sous la douche, en conduisant ou même en promenade vous donnera une perspective divine sur vos situations.
  • Chanter pendant que vous pliez les vêtements ou faites la vaisselle vous donnera un élan et mettra de la joie dans votre cœur.
  • Êtes-vous un de ces Chrétiens spirituellement anorexiques qui ne chantent des louanges que lors du culte du Dimanche ?
  • Vous manquez la meilleure partie !
  • Faites-moi confiance, vous ne voulez pas rater la joie que procure le fait de nettoyer nos vies des cendres, de se débarrasser du chagrin ou de revêtir le vêtement de louange que Jésus nous a donné.
  • C'est le plus bel échange de l'histoire:

Donnez-lui votre douleur et vos maux, il vous donnera le vêtement de louange

Esaïe 61:1-3 S21

1*L'Esprit du Seigneur, de l'Eternel, est sur moi parce que l'Eternel m'a consacré par onction pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux déportés la liberté et aux prisonniers la délivrance, 2pour proclamer une année de grâce de l'Eternel61.1-2L’Esprit… de l’Eternel: lu par Jésus à la synagogue (Luc 4.18-19) pour attester qu’il était bien le Messie. …. Et un jour de vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui sont dans le deuil, 3pour mettre, pour donner aux habitants de Sion en deuil une belle parure au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un costume de louange au lieu d'un esprit abattu. On les appellera alors «térébinthes de la justice», «plantation de l'Eternel destinée à manifester sa splendeur».

 

  1. Prier sans cesse :
    • Une manière puissante de s’assurer que notre esprit grandit afin d’être la partie la plus robuste de notre corps spirituel est de prier sans cesse.
    • J’ai bien dit prier sans cesse et non se plaindre sans cesse.
    • tellement de Chrétiens passent leur vie à se plaindre à Dieu puis ils se demandent pourquoi leurs prières ne sont pas exaucées !
    • Lorsque vous priez, faites-le avec joie !
    • Lorsque vous priez, présentez-vous devant Lui avec puissance et assurance !
    • Lorsque vous priez, laissez votre esprit émotionnel derrière vous,
    • présentez votre esprit bien nourri dans la salle du Trône
    • et réchauffez-vous de Sa magnifique présence ! 
    • Dieu vous aime, même quand vous vous plaignez…
    • Mais c’est lorsque vous joignez votre esprit au Sien en une symphonie de louanges que le ciel et la terre se mettent en mouvement en votre faveur.
    • En tant que Chrétiens, nous ne sommes pas un groupe qui limite sa louange aux belles circonstances.
    • C’est dans nos gènes de venir en Sa présence avec une reconnaissance peu importe ce qui nous attend de l’autre côté de la porte.

Les trois Hébreux adoraient dans la fournaise ardente !

Paul et Silas chantaient en prison !

Étienne adorait alors qu’il se faisait lapider !

Anne adorait bien qu’elle ne soit pas encore enceinte !

Joignez-vous à la foule des adorateurs de toutes les générations de l’histoire qui ont choisi d’adorer dans la joie.

N'oublions pas que l'amour de Dieu est inconditionnel mais ses promesses sont conditionnelles. Nous avons toujours notre part à faire pour ses promesses.

  • La prospérité est un développement, une croissance de la vie spirituelle, ou pour reprendre l’expression de l’apôtre Jean, de l’état de notre  âme.
  • Et cette prospérité est plus qu’un souhait :
  • elle est inscrite dans les voies de Dieu,  
  • j’aimerais rappeler maintenant quelques faits bibliques qui nous convaincront de cela.

 

  1. L’image du peuple d’Israël :
    • Deut  7 ; Dieu rappelle à Israël qu’Il l’a choisi, et qu’Il l’a choisi alors qu’il était le moindre de tous les peuples (v7).
  • Avec ce moindre de tous les peuples, Dieu fera éclater Sa gloire (v 14; 16; 21), de telle sorte que toute la gloire en reviendra à Dieu, et que ce «moindre de tous les peuples » ne le restera pas !
  • Effectivement, cela s’est produit, tout au moins à certaines périodes de fidélité et de foi.
  • Ce texte nous amène  à un autre qui se situe dans 1Corinthiens 1 v 26-31. Dieu a choisi les moindres personnes pour en faire des saints, appelés à régner dans la vie par Jésus, avant de régner avec Lui dans le ciel.
    • N’avons-nous pas là une réelle prospérité ?

 

  • Le psalmiste, conscient de cette œuvre de Dieu, la célébrait en disant : « de la poussière il retire le pauvre, du fumier il relève l’indigent, pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple ». (Ps 113 v 7-8).

 

  1. Une autre image biblique décrivant l’homme pieux nous arrête :
  • c’est celle de cet arbre majestueux, solidement planté près d’un courant d’eau et qui donne son fruit même dans l’année de la sécheresse.
  • Cette image est évoquée au Psaume 1 (en opposition à la paille que le vent dissipe) et dans le livre du prophète Jérémie 17 v 8.
  • Mais cet arbre majestueux fut d’abord un frêle arbuste planté, qui s’est ensuite développé.
    • N’avons-nous pas là une réelle prospérité ?

 

  1. Une autre image agricole est évoquée par le prophète Esaïe 58:
    • « tu seras comme un jardin arrosé ».
    • Imaginez ce jardin : la terre en a été travaillée,
    • la semence a été semée,
    • il a été fertilisé.
    • Quel beau jardin ! Et quelle promesse de récoltes abondantes à venir !
      • N’avons-nous pas là une prospérité ?

 

  1. Une autre image agricole dans le nouveau testament cette fois-ci :
  • Parabole du semeur, le cœur honnête et bon qui reçoit la Parole de Dieu,
  • Jésus dit qu’un grain en donne 100, un autre 60, un autre 30.
  • Plus loin, dans l’Évangile Jean 15, Jésus dira :

     « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit »,

  • après avoir dit juste avant en rapport avec l’émondage, que

    celui-ci a pour but  que le sarment porte encore plus de fruit

    (v 5; 2). "Beaucoup"; "encore plus"!

  • Voilà la manière dont Jésus décrit la vie chrétienne normale.
    • N’est-ce pas une réelle prospérité ?

 

  1. Le langage du nouveau testament évoque aussi le fait que la vie chrétienne commence par une naissance, que nous avons donc un certain moment des "nés de nouveau" qui sont donc des bébés en Christ, puis des enfants, avant de devenir des hommes faits.
  • N’est-ce pas une prospérité ?

 

  1. Enfin, je mentionne ce texte de 2 Pierre 1 v 5….
  • l’apôtre encourage les disciples à « joindre »,
  • c’est-à-dire à ajouter une vertu à une autre etc.
  • A la suite de quoi, il envisage que toutes les choses citées soient dans les disciples et y soient avec abondance.

Quelle prospérité pour le disciple, que d’ajouter une vertu à une autre, de telle sorte qu’il y aura une réelle abondance dans son cœur et sa vie.

  • Ceci ne devrait pas nous surprendre :
  • n’avons-nous pas un Sauveur merveilleux et pleinement suffisant ?
  • Un Père fidèle dans l’accomplissement de Ses desseins ?
  • Un consolateur, l’Esprit Saint, pas seulement à nos côtés, mais plus encore en nous ?
  • Une Parole vivante, la Bible ?
  • Et tous les moyens de grâce de Dieu, y compris les vents contraires qui peuvent aussi nous faire prospérer?
  • Et puis, pensons aux 52 semaines qui composent une année:
    • 52 cultes où nous écouterons la Parole de Dieu
    • 52 cultes où nous le contemplerons pour l’adorer;
    • 52 réunions prière où développer l’esprit de prière, la compassion, la foi;
    • 52 études bibliques où nous apprendrons la pensée de Dieu;
    • 52 réunions d’évangélisation où nous travaillerons pour le salut des âmes.

Comme le Seigneur est bon de mettre à notre disposition ces moyens de grâce.

  • La prospérité divine ne tient pas à notre valeur propre, mais plutôt à la disposition de notre cœur.
  • Il est évident  que la prospérité spirituelle est dans » les gènes spirituels » de la nouvelle naissance:
  • Dès que quelqu’un se repend et croit, puis naît de Dieu, il est appelé à prospérer.  

Rom 8: 29-30

En effet, ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les faire ressembler à son Fils. Ainsi, son Fils sera l’aîné d’une grande famille. Ceux que Dieu a choisis d’avance, il les a aussi appelés. Ceux qu’il a appelés, il les a aussi rendus justes, et ceux qu’il a rendus justes, il leur a aussi donné sa gloire.

  • Toutefois, je dois à regret dire que certains d’entre nous n’ont rien vécu de tout cela.
  • Il y a donc une anomalie et il nous appartient de la régler rapidement.
  • Faisons les choix qui nous feront grandir.
  • La stagnation résulte de mauvais choix, de réactions charnelles devant des contrariétés, ou de mauvaises priorités.
  • Elle peut aussi résulter, selon Proverbes 28 v 13 d’un rapport biaisé avec nos transgressions.
  • La clarté avec nos fautes est un facteur de prospérité.
  1. J’en reviens à notre texte de départ. Gaïus prospérera, à coup sûr !
  2. Comment être aussi catégorique ?
  3. À cause du texte lui-même, v3 qui nous précise quel genre de rapport ce disciple avait avec la vérité.
  4. Quand on a ce genre de rapport avec la Parole de Dieu, on prospère à coup sûr.
  5. La vérité n’est pas seulement acceptée, mais désirée ; elle fait donc son travail.
  6. Sa douleur précède la victoire qu’elle apporte, et la prospérité est là.

La prospérité sera générale, ce qui n’empêche pas que nous puissions cibler quelques domaines dans lesquels nous savons avoir des progrès à faire. Permettez-moi pour finir de souhaiter, en rapport avec la prospérité, que le culte de famille soit partout établi, et ce dès le plus jeune âge des enfants. Nous voyons des jeunes qui ne sont pas intéressés par la Parole de Dieu, mais dont le cœur palpite pour consulter les SMS qu’ils reçoivent. Cette inversion totale n’est pas venue par hasard. Pères chrétiens, la responsabilité vous incombe d’enseigner vos enfants, de les réunir et de les rassembler chaque jour pour partager avec eux le conseil biblique, et les encourager dans la foi. Votre main sera peut-être tremblante au départ, mais Dieu vous fera grâce et vous dirigerez la barque d’une main ferme.

 

S. Paquet

Adresse

Eglise Apostolique
2 rue du Moulin Enragé 76170 Lillebonne


Téléphone

06 82 42 08 37

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Eglise Apostolique